Actualisé

AnalyseL'ère du terrorisme low-cost

Ceux qui font couler le sang frappent désormais là où ils sont et avec les moyens du bord.

par
Cléa Favre
MaxPPP

Jeudi, un djihadiste français invitait les ouailles du groupe Etat islamique à ne plus rallier la Syrie et l’Irak. Dans cette vidéo repérée par le journaliste David Thomson, le terroriste ordonnait: «Déchire ton billet pour la Turquie, le firdaws (ndlr: paradis) est devant toi, tu manipules deux/trois voyous, tu trouves une arme dans n’importe quel quartier.» L’attentat commis le soir même à Nice semble confirmer ce virage stratégique pris par Daech. A l’heure où nous bouclions ces pages hier soir, l’organisation n’avait pas revendiqué la tuerie. Le procureur de la République François Molins évoquait tout de même, lui, des actes «correspondant très exactement» aux appels des organisations terroristes islamistes.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!