Publié

Affaire Marie«L'erreur d'une seule personne»

Le drame de Payerne (VD) ne met pas en cause un système. Il résulte de l'erreur de la juge d'application des peines, affirme le président de la Commission de haute surveillance (CHSTC).

par
ATS
Jacques-André Haury, président de la Commission de haute surveillance (CHSTC)et député vert'libéral.

Jacques-André Haury, président de la Commission de haute surveillance (CHSTC)et député vert'libéral.

Keystone

«C'est une personne qui a rendu à un endroit une décision malheureuse. Ce n'est pas un système», estime Jacques-André Haury. L'assassinat de Marie est en ce sens tout à fait différent du meurtre d'Adeline à Genève, selon lui.

Votre opinion