Actualisé

FOOTBALLL'Espagne championne d'Europe des M21

L’Espagne a conservé son titre de championne d’Europe M21. Deux ans après avoir battu la Suisse en finale à Aarhus (Dan), la sélection ibérique a remis ça à Jérusalem en dominant l’Italie 4-2 (3-1).

Lorenzo Insigne (à g.) et Thiago Alcantara (à dr.), deux des talents qui ont disputé la finale de cet Euro M21 en Israël.

Lorenzo Insigne (à g.) et Thiago Alcantara (à dr.), deux des talents qui ont disputé la finale de cet Euro M21 en Israël.

Ronen Zvulun, Reuters

L’Espagne a battu l’Italie en finale de l’Euro M21 (4-2) mardi à Jérusalem, gagnant son deuxième titre européen consécutif. Le parallèle semble donc évident et facile avec l’équipe A d’Espagne, qui avait gagné en 2012, à Kiev, son deuxième titre continental consécutif, aussi face à l’Italie (4-0).

Le meilleur joueur de cette finale (et du tournoi) a été le capitaine espagnol Thiago Alcantara, 22 ans. Le milieu du FC Barcelone a inscrit un triplé face aux "Azzurrini", le tout lors des 40 premières minutes. Pour mémoire, Alcantara avait déjà marqué le 2-0 en 2011 face à la Suisse.

Les Espagnols empochent leur 4e Euro M21, revenant ainsi à une longueur de leurs adversaire du jour, qui en compte 5. Alvaro Morata, du Real Madrid, devient meilleur buteur du tournoi disputé en Israël (4 buts, aucun en finale).

Que de spectacle

A Jérusalem, le match s'est emballé dès les premières minutes. Morata s’est très vite mué en passeur pour son capitaine, buteur de la tête, oublié par la défense italienne (1-0, 6e). Les Italiens étaient-ils assommés? Pas du tout. Ciro Immobile - pas immobile pour un sou - se faisait trouver prêt à la réception d’une longue ouverture de Bianchetti. Il contrôlait dans la course du pied droit avant de tromper le gardien espagnol de Manchester United David De Gea d’un bijou de ballon piqué (1-1, 10e). Ce but était un petit évènement: l’Espagne n’avait pas encaissé de but jusqu’alors dans la compétition. Mais sur un centre long de Koke (Atlético Madrid), Thiago Alcantara, d’un enchaînement digne d’un vieux renard des surfaces, contrôlais de la poitrine avant une puissante reprise du gauche (2-1, 31e). Suite à une faute de Giulio Donati (Grosseto) sur Cristian Tello (Barcelone) dans la surface, c'est Thiago Alcantara qui se chargeait de transformer le penalty sans trembler pour inscrire son triplé personne (3-1, 38e).

En seconde période l’Italie concédait un autre penalty à cause d'une faute de Vasco Regini (Empoli) sur Martin Montoya (Barcelone), transformé cette fois par le talent de Malaga Isco (4-1, 66e). A la 80e, c'est l'attaquant de Liverpool Fabio Borini qui permettait aux Italien d'éviter une correction totale qui aurait été imméritée (4-2, 80e).

Un avenir radieux

L’Italie pourra regretter ses approximations défensives. Dommage, car dans le jeu elle a montré de belles choses, notamment par Lorenzo Insigne, le remuant attaquant de poche de Naples (1m63), qui n'était pas dans sa meilleure forme, blessé plus tôt dans le tournoi. Plus globalement, Espagne et Italie peuvent envisager l’avenir sereinement avec leurs relèves, au regard du spectacle que ces jeunes ont offert, surtout en première période. Les spectateurs, à Jérusalem ou devant leurs télés, retiendront la "Madjer" ratée de peu par Koke (19e) ou encore le duel Florenzi-De Gea gagné par le gardien de Manchester United d’un joli réflexe (25e).

Julen Lopetegui (sélectionneur de l’Espagne): "Il est difficile de comparer cette équipe et celle qui a remporté le titre en 2011. Elles sont différentes, le tournoi était différent, mais le point commun, c’est que nous sommes heureux maintenant comme nous étions heureux en 2011. Ce qui me rend surtout heureux, c’est l’état d’esprit de cette équipe. Les joueurs qui étaient alignés, les remplaçants, tout le monde tiraient dans le même sens et cela nous a aidé à bien jouer ."

Devis Mangia (sélectionneur de l’Italie): "Mes joueurs ont fait un beau match, mais il leur a juste manqué de l’expérience, ce n’est pas de leur faute. Ils se sont battus jusqu’au bout, c’est une belle équipe, mais ce qui a fait la différence ce sont des actions individuelles".

Euro M21. Palmarès

2013 Espagne 2011 Espagne 2009 Allemagne 2007 Pays-Bas 2006 Pays-Bas 2004 Italie 2002 République tchèque 2000 Italie 1998 Espagne 1996 Italie 1994 Italie 1992 Italie 1990 URSS 1988 France 1986 Espagne 1984 Angleterre 1982 Angleterre 1980 URSS 1978 Serbie

Votre opinion