Publié

Crise de la detteL'Espagne emprunte avec des taux en forte baisse

L'Espagne a emprunté mardi 2,785 milliards d'euros (3,45 milliards de francs) à court terme, bénéficiant de taux d'intérêt en nette baisse dans un marché apaisé depuis le début de l'année.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION

Le Trésor espagnol a levé 1,206 milliard d'euros à trois mois à un taux moyen de 0,441% contre 1,195% lors de la précédente émission similaire le 18 décembre, et 1,579 milliard d'euros à six mois, à 0,888% contre 1,609% le 18 décembre.

Le montant emprunté est légèrement plus important que prévu, puisque le pays prévoyait de lever entre 1,5 milliard et 2,5 milliards d'euros.

La demande des investisseurs a été largement supérieure, avec un livre d'ordres total de 11,12 milliards, soit près de quatre fois le montant offert.

L'Espagne, quatrième économie de la zone euro, bénéficie depuis plusieurs semaines d'une accalmie sur les marchés, après une année 2012 marquée par une grande défiance des investisseurs, la pression ayant atteint des niveaux record durant l'été, lorsque beaucoup pensaient que le pays serait forcé de demander le sauvetage de son économie.

Depuis, Madrid y a échappé, notamment grâce à l'annonce par la Banque centrale européenne (BCE) en septembre du lancement d'un instrument de rachat de dette souveraine sur le marché secondaire, qui a contribué à détendre la pression pesant sur les obligations espagnoles.

La prime de risque sur la dette espagnole (la différence entre le taux des obligations à dix ans de l'Espagne et celui de l'Allemagne, qui fait référence) se situait mardi matin à 353 points de base, loin des niveaux records de 650 points atteints durant l'été.

Le pays compte emprunter un montant brut d'entre 215 et 230 milliards d'euros en 2013, soit moins que les 249,635 milliards levés en 2012.

(ats)

Votre opinion