Catalogne: L'Espagne espionne en Suisse
Publié

CatalogneL'Espagne espionne en Suisse

Selon la presse, ce sont surtout les militants catalans qui sont dans le viseur de Madrid. Mais des politiciens suisses sont aussi surveillés.

par
cht/ats
Ce sont d'abord les activistes catalans en Suisse qui sont dans le collimateur.

Ce sont d'abord les activistes catalans en Suisse qui sont dans le collimateur.

Keystone

L'Espagne espionne en Suisse, affirme le «SonntagsBlick», qui se base sur des rapports confidentiels de l'ambassade d'Espagne à Berne et du consulat général d'Espagne à Genève.

Les militants catalans vivant en Suisse sont avant tout dans le collimateur des autorités espagnoles. Selon le journal, Madrid a envoyé des observateurs chez nous pour les surveiller. L'ambassade et le consulat recueillent les informations, puis les transmettent au ministère espagnol des affaires étrangères.

Mathias Reynard visé

Mais des politiciens suisses sont également visés, en particulier le conseiller national Mathias Reynard (PS/VS), qui préside le groupe d'amitié parlementaire helvético-catalan et qui figurerait dans plusieurs rapports. Selon l'un d'entre eux, «la création de ce groupe a été l'une des actions les plus marquantes pour promouvoir l'agenda séparatiste en Suisse». Le Valaisan se serait en outre «laissé manipuler» par le vice-président catalan Josep Costa en septembre 2018 à l'occasion d'une visite de ce dernier à Berne.

Une grande partie des informations collectées vient de sources et d'événements accessibles au public, comme les débats publics. Mais les autorités espagnoles ont également demandé l'appui des services secrets espagnols.

L'ambassade d'Espagne à Berne a assuré au journal que son travail se faisait toujours dans le cadre de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

Votre opinion