Actualisé

ACCIDENTL'état de santé de Schumacher en «légère amélioration»

Une proche du sportif affirme que l'état de santé de Schumacher est en «légère amélioration». Un point sur l'enquête est attendu mercredi.

A Puri (Inde), l'artiste Sudarshan Patnaik montre son soutien à son idole.Partout dans le monde, les fans de Schumacher se sont mobilisés.

A Puri (Inde), l'artiste Sudarshan Patnaik montre son soutien à son idole.Partout dans le monde, les fans de Schumacher se sont mobilisés.

Keystone

L'état de santé de Michael Schumacher est «en légère amélioration», a annoncé lundi une proche du septuple champion du monde de Formule 1, dans le coma depuis huit jours après un accident de ski en France, alors qu'un point sur l'enquête doit être fait mercredi.

Selon les médecins du Centre hospitalier universitaire de Grenoble, Schumacher montre de légers signes d'amélioration, a précisé cette source. Cette proche a indiqué que le pronostic vital était toujours engagé, mais que son entourage avait l'espoir qu'il s'en sorte.

«Stable mais critique»

Un peu plus tôt, l'hôpital de Grenoble avait indiqué que l'état de santé de Schumacher, 45 ans, était toujours stable mais critique, après son accident de ski à Méribel (Savoie), dont les circonstances font l'objet d'une enquête.

«L'état clinique de Michael Schumacher est considéré comme stable (...) Cependant, l'équipe médicale en charge souligne qu'elle continue de juger la situation de Michael critique», a annoncé le CHU dans un communiqué commun avec Sabine Kehm, l'attachée de presse du pilote.

Informations au compte-goutte

Le septuple champion du monde de Formule 1 est hospitalisé dans le coma à Grenoble depuis une chute à ski dimanche 29 décembre dans la station de Méribel, où il possède un chalet. Il est tombé sur des rochers alors qu'il skiait entre deux pistes balisées dans la station savoyarde.

Depuis les conférences de presse des premiers jours, les informations sur son état de santé sont diffusées au compte-goutte à la centaine de journalistes présents devant l'hôpital.

Pas de détails au sujet du traitement

«L'intimité du patient exige que nous ne détaillions pas son traitement et c'est pour cela que nous n'envisageons pas de nouvelles conférences de presse, ni de diffuser de communiqués de presse écrits dans l'immédiat», ont d'ailleurs indiqué le CHU et Sabine Kehm lundi.

Dans ce communiqué, ils demandent aussi aux journalistes «avec insistance, de respecter le secret médical» et de s'en tenir «aux informations données par l'équipe médicale en charge, ou son management, car ce sont les seules informations valables».

Samedi, Mme Kehm avait déjà fait cette mise au point en affirmant que «toute information (...) n'émanant pas de ses médecins ou de la direction de l'hôpital doit être considérée comme nulle et pure spéculation». Durant le week-end, le médecin personnel du pilote, Johannes Peil, s'était exprimé dans la presse allemande sur les conséquences d'un précédent accident survenu en 2009.

Un point sur l'enquête mercredi

Par ailleurs, le parquet et les gendarmes qui enquêtent sur l'accident de ski du coureur automobile ont annoncé qu'ils tiendraient une conférence de presse mercredi à 11 heures au palais de justice d'Albertville.

Elle doit porter sur l'état d'avancement de la procédure. Le parquet a ouvert une enquête il y a une semaine sur «les circonstances et les causes de l'accident de ski» de M. Schumacher. Les enquêteurs ont mis la main vendredi sur la caméra GoPro fixée sur le casque de Schumacher au moment de l'accident, mais sans qu'on sache si elle était activée au moment de l'accident, ni si les éventuelles images sont exploitables.

Par ailleurs, un steward allemand de 35 ans a affirmé au magazine Der Spiegel avoir filmé par hasard Michael Schumacher au moment de son accident. Selon ce témoin, Schumacher avançait «à une vitesse maximale de 20 km/h». Le procureur d'Albertville a déclaré qu'il serait évidemment intéressé par ce témoignage s'il se confirmait.

Les conclusions des enquêteurs très attendues

Selon les médecins de Grenoble, le choc subi par Schumacher est survenu «à haute cinétique», mais d'après Sabine Kehm, il venait d'aider un ami et ne skiait pas vite avant l'accident.

Les suites judiciaires éventuelles dépendront des conclusions des enquêteurs sur les circonstances de la chute - avec notamment pour enjeu le versement éventuel de dommages et intérêts, qui peuvent s'avérer conséquents dans le cas d'une personnalité telle que Michael Schumacher.

Le pilote allemand est le plus titré au monde, devant l'Argentin Juan-Manuel Fangio, avec 7 titres de champion du monde entre 1994 et 2004 et 91 victoires en Grands Prix.

(AFP)

Ton opinion