12.09.2014 à 05:20

L'Etat islamique compte 20'000 à 31'500 djihadistes

Irak - Syrie

Selon les informations de la CIA, l'EI compte entre 20'000 à 31'000 combattants en Irak et en Syrie, dont 2000 Occidentaux.

1 / 149
L'Iran a arrêté 27 personnes soupçonnées de préparer des attentats. (7 août 2017)

L'Iran a arrêté 27 personnes soupçonnées de préparer des attentats. (7 août 2017)

archive/photo d'illustration, AFP
La Royal Air Force bombarde une base de l'EI. Deux avions britanniques ont participé à un bombardement de la coalition lundi contre un ancien palais de Saddam Hussein, devenu l'un des quartiers généraux de Daech ainsi qu'un centre d'entraînement pour terroristes étrangers», explique le ministère britannique dans un communiqué. (3 août 2016)

La Royal Air Force bombarde une base de l'EI. Deux avions britanniques ont participé à un bombardement de la coalition lundi contre un ancien palais de Saddam Hussein, devenu l'un des quartiers généraux de Daech ainsi qu'un centre d'entraînement pour terroristes étrangers», explique le ministère britannique dans un communiqué. (3 août 2016)

DR/Twitter
Selon les renseignements kényans, une centaine de Kényans ont rejoint les rangs de l'EI en Libye et en Syrie.

Selon les renseignements kényans, une centaine de Kényans ont rejoint les rangs de l'EI en Libye et en Syrie.

DR/Photo d'illustration, AFP

L'Etat islamique (EI) compte «entre 20'000 et 31'500» combattants dans ses rangs en Syrie et en Irak, selon la nouvelle estimation de l'agence américaine du renseignement (CIA). L'évaluation précédente de la CIA évoquait le chiffre de 10'000 insurgés ultraradicaux.

L'agence attribue cette hausse à «un recrutement plus vigoureux depuis le mois de juin, après des victoires sur le terrain et la proclamation du califat, une activité plus intense dans les combats et de nouvelles sources de renseignements», a expliqué Ryan Trapani, un porte-parole de l'agence.

Selon un autre responsable du renseignement américain, il y a 15'000 combattants étrangers en Syrie, dont 2000 Occidentaux. Certains ont rejoint l'EI, mais aucun chiffre précis n'était disponible.

Action américaine

L'Etat islamique a proclamé un «califat» à la fin du mois de juin avec à sa tête son leader, l'Irakien Abou Bakr al-Baghdadi. Ce «califat» s'étend sur de larges zones d'Irak et de Syrie conquises par ses combattants.

Le président Barack Obama a promis d'«éradiquer» l'Etat islamique en s'attaquant à eux en Irak, mais aussi en Syrie, où l'EI se bat contre le régime de Bachar al-Assad et d'autres groupes rebelles.

Les Etats-Unis ont obtenu jeudi le soutien de dix pays arabes à la campagne lancée par le président américain, mais le régime syrien, appuyé par la Russie, a mis en garde Washington contre le lancement de frappes sur son territoire sans son accord.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!