Musique: L'été 2020 se fera sans Paléo et sans Sion Sous Les Étoiles
Publié

MusiqueL'été 2020 se fera sans Paléo et sans Sion Sous Les Étoiles

Alors que le Conseil fédéral ne s'est pas encore prononcé sur les grandes manifestations, les patrons des deux festivals confirment que les éditions de cet été sont reportées en 2021.

par
Lematin.ch

Le Paléo Festival aurait dû se dérouler du 20 au 26 juillet 2020. Sion Sous Les Étoiles était prévu du 8 au 11 juillet.

Daniel Rossellat nous l'avait déjà dit à demi-mot, désormais c'est officiel. «Ce sera un été 2020 sans Paléo! Progressivement, on s'est rendu compte que les possibilités d'organiser le festival durant l'année 2020 se réduisaient. C'était une évidence que l'on allait vers un report de cette édition», annonce-t-il dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, ce jeudi 16 avril.

Michael Drieberg, directeur de Sion Sous Les Étoiles, nous fait part de la même décision. «On a été obligé de la prendre. On va annuler, mais on prend un risque insensé. Aujourd'hui, on prend nous la responsabilité vis-à-vis des artistes, des frais engagés et des assurances. Alors qu'on n'a pas de décision légale. C'est fou!»

«Je suis consterné»

En effet, le Conseil fédéral ne s'est pas encore prononcé sur les grandes manifestations. «Les premières décisions ont été prises fin février. Maintenant, nous sommes sept semaines plus tard. Si on ajoute sept semaines, on sera à fin mai. Parler aujourd'hui d'un événement en juillet ou en août n'est pas une chose aisée. On en dira plus lors d'une prochaine séance. Il semblerait que les mesures pour les grands événements seront les dernières à être assouplies», clarifie Alain Berset lors de la dernière conférence.

«Je suis consterné. C'est un manque de courage que je n'arrive pas à comprendre. Tous les pays qui nous entourent ont pris la décision maintenant d'interdire les manifestations cet été. Toutes les grandes tournées mondiales sont annulées. On est un «commerce» où entre 50'000 et 100'000 personnes vont venir sur un terrain et ça, ça ne serait pas dangereux?», s'exclame Michael Drieberg.

Du côté du Paléo, Daniel Rossellat explique avoir travaillé sur trois plans depuis plusieurs mois. Le premier était de ne rien changer, le deuxième d'imaginer des variantes et le troisième un report de l'événement. «On s'est rendu compte que les variantes ne tenaient pas la route.»

Billets achetés valables en 2021

Le directeur du festival nyonnais ajoute qu'un groupe de travail s'est alors penché plus longuement sur la solution d'un copier-coller de la 45e édition en 2021. «Avec les mêmes artistes, les mêmes surprises ainsi qu'avec le même aménagement du terrain que nous avons imaginé depuis longtemps.» Finalement, les organisateurs ont choisi cette option qui semble être la plus judicieuse. Logiquement, on devrait retrouver Céline Dion, Francis Cabrel et Kiss – les seuls noms de l'affiche qui étaient déjà sortis. Tous les billets et abonnements achetés restent valables pour l’année prochaine.

Concernant Sion Sous Les Étoiles, Michael Drieberg va opter pour le même raisonnement. «Les 19'000 billets déjà vendus seront valables pour l'année prochaine. On va aller au plus proche du copier-coller. Mais il se peut qu'un artiste ne soit pas disponible, c'est à nous d'offrir un choix similaire aux festivaliers. Il faut que les gens nous fassent confiance. On ne va pas mettre un Schtroumpf à la place. Cela fait longtemps qu'on est là et on n'a jamais escroqué personne. On ne veut pas de dons, on préfère que les personnes gardent leur ticket et qu'elles viennent en 2021.»

Paléo et Sion Sous Les Étoiles vont s'en sortir

Daniel Rossellat souligne qu'il s'agit d'«un coup dur et une épreuve pour toute l'équipe du Paléo», mais aussi pour tous les artistes ainsi que toutes les personnes ayant participé de près ou de loin à cette aventure. Il précise que le festival va pouvoir surmonter cette épreuve grâce à quelques réserves et aux aides prévues par la Confédération et le canton. «Ce ne sera pas sans mal, mais on sera capable de tenir.» Même son de cloche pour Sion Sous Les Étoiles, dont «l'avenir n'est pas en péril», conclut son boss.

Fabio Dell’Anna

Votre opinion