Météo: L'été, c'était hier!

Publié

MétéoL'été, c'était hier!

Plus aucune journée ensoleillée avant mi-juin au moins, faute d'anticyclone. Le moral et les jardins en prennent un coup. Et les fan zones pour l'Euro risquent de rester vides.

par
Michel Pralong
Ces Biennois ont profité de la chaleur hier.

Ces Biennois ont profité de la chaleur hier.

Laurent Crottet

Douche froide ce matin après ce vendredi ensoleillé qui, «pour l'instant, a été la seule journée d'été», constate Frédéric Glassey, de MeteoNews. «La pluie revient et nous sommes de nouveau embarqués dans un temps perturbé.» Qui devrait se prolonger au moins jusqu'au 19 juin.

S'il fait si moche depuis des mois, c'est parce qu'aucun anticyclone ne reste durablement dans nos régions. «Si l'on veut trouver du beau temps en Europe ces prochains jours, il faut aller soit au nord, en Scandinavie, soit tout au sud. L'anomalie actuelle sur le centre du continent est due à une dépression qui bouge très peu. Et à un cycle de l'eau qui s'autoalimente: il a beaucoup plu et, comme nous approchons du solstice, les rayons du soleil sont puissants. Donc l'eau du sol s'évapore pour réalimenter les nuages. Pour évacuer toute cette humidité, il faudrait qu'un anticyclone s'établisse le plus vite possible si l'on ne veut pas avoir un mois de juillet perturbé.»

Reste que, pour lui, la situation n'a rien d'exceptionnel. «Il ne faut pas tout mettre sur le dos du réchauffement climatique. En Suisse, statistiquement, mai et juin sont les mois les plus arrosés. C'est la canicule de l'an dernier qui était exceptionnelle. Mais ce qui pèse sur le moral, c'est l'absence de plusieurs jours de beau d'affilée. Jusqu'à présent, on a surtout eu droit à des pétards mouillés.»

Pas de miracle, donc la semaine prochaine, cela va être humide. «A ce rythme, l'Euro de football risque d'être un prolongement de Roland-Garros question météo.» A moins de terrains totalement inondés, cela ne devrait pas empêcher le déroulement des matches. Mais cela pourrait doucher l'envie des supporters de se rendre dans les fan zones en plein air.

Le boom des robots tondeuses

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. En l'occurrence, les limaces. «Les jardins sont trempés, les limaces y abondent, confirme l'horticulteur Claude Ropraz, responsable des garden centers Jumbo en Suisse. Entretenir ses plantations cette année demande beaucoup d'huile de coude. Tout pourrit, les maladies arrivent. Il n'y a pas de miracle, il faut sarcler, nourrir les sols qui ont été lessivés.»

Encore faut-il avoir le moral pour le faire. Dans les garden centers, les ventes de plantes et d'outils de jardinage sont très faibles, comme celles des grils, évidemment. Il y a toutefois un produit qui a un gros succès, tant chez Migros que Jumbo: les robots tondeuses. Moins fatigant et surtout, ces temps, pratique pour tondre plus souvent, même avec de l'herbe mouillée. Et si les jardins sont un peu délaissés, ce sont les potagers de balcon qui s'achètent. Normal, on peut les abriter et ils sont souvent hors de portée des limaces.

Ton opinion