Aérien: L'étrange ballet nocturne d'un avion dans le ciel vaudois
Actualisé

AérienL'étrange ballet nocturne d'un avion dans le ciel vaudois

Les va-et-vient à basse altitude d'un aéronef ont intrigué un lecteur en région lausannoise. Mandaté par la Confédération, ce vol était en réalité effectué dans le cadre de relevés topographiques.

par
Jonathan Zalts
«C'est une trajectoire spécifique. Ils travaillent avec de l'équipement de mesure laser et ils doivent voler ainsi pour obtenir le résultat désiré», nous explique Skyguide.

«C'est une trajectoire spécifique. Ils travaillent avec de l'équipement de mesure laser et ils doivent voler ainsi pour obtenir le résultat désiré», nous explique Skyguide.

Reporter mobile

«J'étais réveillé et j'ai entendu le bruit. Je me suis dit qu'il y avait quelque chose de pas normal. Il n'y pas d'avion normalement la nuit», nous explique un lecteur habitant au Mont-sur-Lausanne.

Surpris par la présence de l'aéronef dans le ciel vaudois, mardi dernier entre 2 et 4h du matin, ce dernier dégaine son smartphone. Grâce à l'application Flightradar, il suit alors en temps réel le parcours de l'appareil qui survolait à moins de 2000 mètres d'altitude la région lausannoise.

Et l'insolite tracé réalisé par les aller-retours incessants de l'avion avait en effet de quoi étonner.

Un tracé pour le moins inhabituel

Un tracé pour le moins inhabituel

Relativement exceptionnels, ces vols singuliers ont en réalité lieu environ tous les six ans. Mandatés par Swisstopo, l'office fédéral de topographie, ils sont réalisés dans le cadre de la collecte de données LIDAR, des mesures de la topographie à l'aide de technologie laser aéroportée.

Dans un communiqué diffusé en avril dernier, Swisstopo avait en effet annoncé avoir effectué des vols de mensuration du 13 au 22 février «au niveau des zones d'approche de l'aéroport de Genève» et que d'autres étaient prévus du 22 au 27 avril dans la région de Lausanne.

Contacté par nos soins, l'office explique toutefois que ces vols viennent souvent à être reportés faute de météo favorable (ndlr: ces relevés nécessitent un temps clair et sans nuage) ou d'autorisation de Skyguide, la société qui surveille l'espace aérien suisse. D'où le vol réalisé mardi dernier.

Le tracé des relevés accomplis jusqu'à maintenant

Le tracé des relevés accomplis jusqu'à maintenant

Ne disposant pas des équipements nécessaires sur ses avions, Swisstopo a mandaté la compagnie germano-suisse BSF Swissphoto pour effectuer ces vols, organisés la nuit pour ne pas perturber le trafic aérien. Avant de sillonner le ciel vaudois, l'appareil a dû décoller de l'aéroport français de Lyon-Saint-Exupéry, la compagnie n'ayant pas l'autorisation de décoller de Suisse pendant la nuit, nous explique Skyguide.

Selon Swisstopo, il reste cependant encore six lignes à relever dans la région lausannoise. Le vol à cet effet était à l'origine prévu pour jeudi dernier, mais selon les prévisions de Skyguide, il ne pourra probablement pas être effectué avant le 16 ou 17 mai, nous indique l'office.

Les lignes restant à relever

Les lignes restant à relever

Votre opinion