01.05.2012 à 11:27

L'Europe va au-devant d'un Armageddon politique

Relance économique

Pour retrouver la croissance, l'Europe devra libéraliser complètement ses services, estime Dale Jorgenson. Le chemin sera difficile: un vrai «Armageddon politique», prédit le célèbre professeur de Havard.

par
Marc-Henri Jobin
1 / 8
«Europa est en retard de cinq ans», estime Dale Jorgenson. Pour rattraper le temps perdu, le professeur de Harvard propose de suivre les propositions faites en 2010 par Mario Monti, alors qu'il était encore professeur d'université.

«Europa est en retard de cinq ans», estime Dale Jorgenson. Pour rattraper le temps perdu, le professeur de Harvard propose de suivre les propositions faites en 2010 par Mario Monti, alors qu'il était encore professeur d'université.

DR
Devenu président du Consiel italien, il avait proposé, dans un rapport commandé par la Commission européenne, de libéraliser le marché intérieur européen en supprimant les barrières aux échanges de services. Mario Monti avait ensuite répété que à ses yeux, les coupes budgétaires seules ne permettront pas à l'Europe de retrouver la croissance.

Devenu président du Consiel italien, il avait proposé, dans un rapport commandé par la Commission européenne, de libéraliser le marché intérieur européen en supprimant les barrières aux échanges de services. Mario Monti avait ensuite répété que à ses yeux, les coupes budgétaires seules ne permettront pas à l'Europe de retrouver la croissance.

Keystone
Dale Jorgenson et Mario Monti estiment que la libéralisation des services est propre à dynamiser le marché intérieur européen, notamment dans le secteur IT. A l'image,le fondateur et CEO d'Amazone.com, Jeff Bezos.

Dale Jorgenson et Mario Monti estiment que la libéralisation des services est propre à dynamiser le marché intérieur européen, notamment dans le secteur IT. A l'image,le fondateur et CEO d'Amazone.com, Jeff Bezos.

«L'Europe va devoir mener l'un des affrontements politiques les plus difficiles de son histoire économique», prédit Dale Jorgenson. Car sans concurrence, le Vieux Continent sera incapable de créer de la croissance. Et cette concurrence nouvelle ne peut venir que de la libéralisation complète des échanges de services sur le marché intérieur européen.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!