22.12.2016 à 10:20

SingapourL'ex-banquier de la BSI prend 30 mois de prison

Un ex-gestionnaire de fortune de la banque suisse à Singapour s'est vu infliger jeudi 30 mois de prison par un tribunal de l'archipel.

Scandale politico-financier 1MDB en Malaisie: la justice de Singapour condamne un troisième ex-banquier de la BSI.

Scandale politico-financier 1MDB en Malaisie: la justice de Singapour condamne un troisième ex-banquier de la BSI.

Archives/photo d'illustration, Keystone

Cette condamnation est la troisième qui touche la BSI dans le cadre du scandale politico-financier 1MDB en Malaisie.

Le Singapourien Yeo Jiawei a été reconnu coupable la veille par ce même tribunal d'entrave à l'exercice de la justice et de subornation de témoin en lien avec l'affaire de détournements de centaines de millions d'euros du fonds souverain 1MDB, qui fait l'objet d'enquêtes également en Suisse et aux Etats-Unis.

Agé de 33 ans, le condamné est par ailleurs inculpé de blanchiment d'argent, faux et tromperie, délits pour lesquels il sera jugé l'an prochain.

La semaine dernière, une ancienne directrice de BSI à Singapour avait été condamnée à deux semaines de prison pour avoir omis de faire état de transactions frauduleuses liées au Malaisien Low Taek Jho, un proche ami de la famille du premier ministre malaisien Najib Razak, impliqué dans le scandale 1MDB.

Le fonds souverain 1Malaysia Development Berhad (1MDB) avait été créé par Najib à son arrivée au pouvoir en 2009, avec l'aide de Low Taek Jho, pour moderniser le pays. Ce fonds est endetté aujourd'hui à hauteur de 10 milliards d'euros.

Filiale fermée en mai

Le scandale politico-financier, qui a éclaté il y a plus d'un an, a fini par atteindre le chef du gouvernement malaisien après des révélations du Wall Street Journal selon lesquelles il aurait perçu indûment un milliard de dollars (950 millions d'euros) de financements liés à 1MDB. Najib, Low et 1MDB ont toujours nié avoir commis tout acte répréhensible.

En novembre, le Singapourien Yak Yew Chee, ancien directeur général de BSI à Singapour, avait été condamné à quatre mois et demi de prison pour avoir fait des faux et omis de dénoncer des transactions suspectes liés à 1MDB, devenant le premier condamné dans le cadre de cette affaire.

La BSI avait été contrainte en mai de fermer sa filiale à Singapour pour des manquements dans la lutte contre le blanchiment d'argent liés au scandale 1MDB.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!