Publié

ItalieL'ex-champion du monde de boxe Patrizio Oliva, premier rôle d'un film sur l'au-delà

L'ancien boxeur italien Patrizio Oliva, ex-champion du monde et olympique superlégers, tient pour la première fois le rôle principal dans un film, le deuxième opus d'une "trilogie sur l'au-delà" du réalisateur Luciano Capponi.

"Déjà quand je me battais comme boxeur, j'endossais un masque, j'essaie de m'identifier avec mon personnage", a-t-il dit à l'AFP vendredi lors de la présentation du film "Il Flauto" ("La flûte") qui sort le 17 octobre en Italie et devrait être distribué aussi à l'étranger. Patrizio Oliva, qui a été médaille d'or aux Jeux Olympiques de Moscou en 1980, avant de conquérir l'année suivante les titres italien, européen et de champion du monde, investit beaucoup de son ancienne profession dans le métier d'acteur. "Sur le ring, le boxeur ne peut pas montrer à l'adversaire qu'il a peur, peur de perdre, de mourir", a souligné Patrizio Oliva, qui ajoute que "la boxe l'aide beaucoup, car comme dans le cinéma, on vit la tension, l'angoisse, la peur de tomber, la force de se relever". Patrizio Oliva, qui continue d'entraîner des enfants et des jeunes de quartiers défavorisés dans une salle de boxe à Naples, souligne "n'avoir jamais dit à un autre athlète de faire comme ci ou comme ça, mais avoir toujours essayé d'entrer avec son âme dans le corps de l'autre boxeur pour lui apprendre à battre l'adversaire". Dans "Il Flauto", film entre onirisme et science-fiction, l'ancien boxeur incarne Gennaro Esposito, un éboueur qui se retrouve après sa mort dans un au-delà où une multinationale d'extra-terrestres prend le contrôle des âmes humaines avant de les renvoyer sur Terre. Patrizio Oliva, 54 ans, qui avait déjà effectué une apparition dans la première partie de la trilogie "Butterflyzone" (juillet 2010), réussit, grâce à sa simplicité et sa naïveté, à bouleverser les projets des aliens. "Cela fait trois ans que je travaille avec Luciano, c'est lui qui m'a découvert au cours d'un match de foot caritatif pour les enfants", a expliqué Oliva, en racontant avoir pris des cours d'art dramatique tous les week-ends avec le réalisateur. Patrizio Oliva aura encore le premier rôle dans les prochains mois dans deux pièces de théâtre de Luciano Capponi: "Pulcinella" et "2 ore all'alba". "J'aime encore plus le théâtre que le cinéma, j'adore ce contact rapproché avec le public", a-t-il confié. fka/mle/plh

(AFP)

Ton opinion