Publié

Trader fraudeurL'ex-courtier Adoboli d'UBS ne pourra pas faire appel

Kweku Adoboli, l'ancien employé d'UBS condamné au Royaume-Uni à sept ans de prison pour fraude, a été débouté mercredi de sa demande de faire appel. Sa requête a été rejetée par trois juges du Tribunal de Londres.

Un tribunal londonien avait jugé Kweku Adoboli (sur la photo) coupable en 2012 de deux chefs d'accusation de fraude dans cette affaire ayant coûté quelque 2 milliards de dollars à UBS.

Un tribunal londonien avait jugé Kweku Adoboli (sur la photo) coupable en 2012 de deux chefs d'accusation de fraude dans cette affaire ayant coûté quelque 2 milliards de dollars à UBS.

ARCHIVES, Keystone

La condamnation et la peine de l'ancien employé du numéro un bancaire helvétique UBS ne seront pas réexaminées en appel. «Le dossier était accablant et le requérant ne peut pas se plaindre», a estimé Sir Brian Leveson, l'un des juges. «Nous n'avons aucun doute sur le fait que sa condamnation est inattaquable», a-t-il ajouté.

Un tribunal londonien avait jugé Kweku Adoboli coupable en 2012 de deux chefs d'accusation de fraude dans cette affaire ayant coûté quelque 2 milliards de dollars à UBS.

Qualifiant M. Adoboli de «trader voyou», l'accusation lui reprochait d'avoir dépassé ses limites de courtage en inventant des opérations fictives et en mentant à ses supérieurs pour faire progresser son bonus et sa carrière.

Plaidant non coupable, l'ancien courtier a affirmé, au contraire, durant son procès que ses supérieurs étaient au courant de ses activités et l'encourageaient.

(ats)

Ton opinion