Publié

RévélationsL'ex-femme de Cantat avait aussi reçu des coups

Kristina Rady avait juré n’avoir jamais été une femme battue. Durant l’été 2009, elle a pourtant été frappée.

par
Catherine Hurschler
Kristina Rady a eu une relation houleuse avec Bertrand Cantat (ci-dessous). Pourtant, lors du procès du chanteur dans l’affaire Marie Trintignant, elle a toujours nié avoir été frappée.

Kristina Rady a eu une relation houleuse avec Bertrand Cantat (ci-dessous). Pourtant, lors du procès du chanteur dans l’affaire Marie Trintignant, elle a toujours nié avoir été frappée.

AFP/Eric Feferberg

Trois ans après le suicide de Kristina Rady, l’ex-femme du chanteur Bertrand Cantat, un inquiétant message sur le répondeur téléphonique de ses parents refait surface. Son contenu fait état des violences physiques qu’elle a subies le 3 juillet 2009. A l’époque, Kristina Rady a refait sa vie avec un autre homme et elle dit à sa famille que Bertand Cantat fait tout pour briser son nouveau bonheur. Le magazine Voici a publié des extraits de ce message audio de sept minutes: «Hier, j’ai failli y laisser une dent, il m’a frappée, mon coude est complètement tuméfié, un cartilage s’est même cassé.»

Kristina Rady évoque l’idée de fuir en Allemagne, avec Alice et Milo, les deux enfants qu’elle a eus avec Cantat. Les mots qu’elle emploie sont terribles: «Si j’en ai la force et qu’il n’est pas trop tard, je déménagerais dans un autre pays car je dois disparaître. J’ai échappé au pire à plusieurs reprises, les enfants n’en peuvent plus.» Dans Voici, François, le dernier compagnon de Kristina Rady, raconte les confidences qu’elle lui faisait: «Il l’a séquestrée toute une nuit, elle se sentait en danger.» L’avocat de Bertrand Cantat a refusé de répondre à Voici dans cette affaire.

Votre opinion