Publié

FranceL'ex-ostéo du «tout Paris» en procès pour viols

Pierre Pallardy, également auteur de best-sellers sur la santé, est jugé à Paris pour des viols et des agressions sexuelles sur des patientes, qu'il nie catégoriquement.

«Je vais prouver devant ce tribunal que je suis innocent. Ca fait sept ans et demi que j'attends ce moment», a lancé, la voix entrecoupée de sanglots, l'accusé, élégant septuagénaire, debout à la barre dans un impeccable costume bleu foncé.

Le «couple idéal de la santé»

Devenu kinésithérapeute, puis ostéopathe dans les années 1970, après une jeunesse d'orphelin ballotté entre institutions, Pallardy avait formé dans les années 1980/90 avec sa femme Florence le «couple idéal de la santé», comme les avait baptisés le magazine féminin Elle. Il revendiquait parmi ses clients les artistes Picasso et César, l'écrivain Joseph Kessel ou encore l'industriel Marcel Dassault (tous décédés aujourd'hui), publiait des best-sellers sur le «bien-être» et courait les plateaux de télévision. Le couple avait ouvert des clubs de remise en forme très courus.

19 plaintes, dont 6 pour viol

En 2004, une première plainte pour agression sexuelle sera classée sans suite.En février 2006, nouvelle plainte. La cliente décrit des attouchements, tentative de pénétration et questions insistantes de nature sexuelle. Au cours de l'enquête, d'autres plaintes (19 en tout, dont six pour viol) seront déposées faisant état de faits similaires.Pierre Pallardy a reconnu une pratique énergique, voire autoritaire de son métier mais a nié farouchement toute relation déplacée.

Lors de son témoignage au premier jour du procès, l'épouse de l'accusé a affirmé qu'en raison de problèmes de prostate, son mari était impuissant depuis 2003. Pierre Pallardy encourt 20 ans de prison. Le procès est prévu jusqu'au 18 octobre.

(AFP)

Votre opinion