Actualisé 21.02.2020 à 13:26

L'ex plus grand lac du monde révélé par la NASA

Afrique

L'agence spatiale a publié cette image montrant les contours de ce qui fut, il y a 7000 ans, le lac Méga-Tchad, une étendue de près de 400 000 km2.

par
lematin.ch
Les zones sombres montrent la surface de l'ancien lac. La tache, en bas à gauche, incluse dans la zone verte, est le lac Tchad actuel.

Les zones sombres montrent la surface de l'ancien lac. La tache, en bas à gauche, incluse dans la zone verte, est le lac Tchad actuel.

NASA/Joshua Stevens

Il y a 7000 ans, le centre de l'Afrique présentait un visage très différent de ce qu'il est qu'actuellement. Un gigantesque lac s'étendait du nord-est du Nigéria jusqu'au nord du Tchad, recouvrant une partie du Sahara. Une étendue d'eau des centaines de fois plus grande que le lac Tchad actuel. L'existence de ce lac baptisé Méga-Tchad a fait débat durant tout le XXe siècle, jusqu'à ce qu'une étude en 2006 ne parvienne à prouver son existence et même à en estimer les contours, une surface alors évaluée à 340 000 km2, comme l'écrivait Futura Planète.

Mais aujourd'hui, on peut carrément voir ses contours, grâce à une image publiée par la NASA. Les anciens rivages de ce méga-lac, tels qu'ils étaient il y a environ 7000 ans, ont pu être dessinés grâce à des relevés topographiques enregistrés par un radar embarqué sur la navette Endeavour durant une mission de 11 jours en 2000, la Shuttle Radar Topography Mission (SRTM). En analysant aujourd'hui les données concernant cette région, les zones de faible altitude apparaissant en sombre représentent donc la surface de l'ancien lac. Superposées à une image prise par le satellite Landsat 8, cela permet de comparer la taille de cet ancien géant, estimée désormais à un peu moins de 400 000 km2, à celle du lac Tchad actuel, qui ne mesure plus que 1350 km2.

La zone hachurée représente la superficie qu'a atteint le super-lac à son apogée: une énorme étendue d'eau en plein cœur de l'Afrique. Infographie: Yannick Michel

680 fois le Léman

En comparaison, si l'on considère que la mer Caspienne est un lac (statut controversé) et que c'est donc le plus grand du monde, ses 371 000 km2 sont battus par le Méga-Tchad. Ne parlons même pas du Léman qui, avec sa superficie de 580 km2, pourrait être contenu plus de 680 fois dans ce bassin géant africain.

En 2015, une étude scientifique a tenté de reconstituer l'histoire de ce méga-lac. Elle a estimé qu'une période très humide sur le nord de l'Afrique, avec d'abondantes précipitations sur le Sahara, s'est terminée abruptement il y a 5000 ans, rappelle le «Daily Mail». Mais le lac lui-même ne ne se serait radicalement asséché qu'il y a un millier d'années. Aujourd'hui, le lac Tchad ne cesse de se réduire drastiquement, sa surface ayant été divisée par 15 en un peu plus de 50 ans.

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!