Publié

Proche-OrientL'ex-président israélien critique Netanyahu

Shimon Peres a fustigé indirectement le gouvernement concernant la paix avec les Palestiniens. Le prix Nobel de la paix a pressé les autorités politiques.

«Il est dommage que la seule initiative de paix soit arabe. Où est l'initiative de paix israélienne?», a demandé Shimon Peres devant 10'000 personnes.

«Il est dommage que la seule initiative de paix soit arabe. Où est l'initiative de paix israélienne?», a demandé Shimon Peres devant 10'000 personnes.

Keystone

L'ex-président israélien Shimon Peres a critiqué indirectement le gouvernement de Benjamin Netanyahu et l'a pressé de présenter un plan de paix avec les Palestiniens.

«Ceux qui ont renoncé à chercher à faire la paix sont des naïfs»

Il s'exprimait ce samedi 1er novembre face à plus de 10'000 personnes rassemblées à Tel-Aviv pour la commémoration de l'assassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin.

«Ceux qui ont renoncé à chercher à faire la paix sont des naïfs, qui vivent dans l'illusion et ne sont pas patriotes», a lancé Shimon Peres, lauréat en 1994 du prix Nobel de la paix avec Yitzhak Rabin et le leader palestinien Yasser Arafat, décédé en 2004.

«Il est dommage que la seule initiative de paix soit arabe. Où est l'initiative de paix israélienne? (...) Dans le monde le temps joue contre nous», a averti l'ancien président dans son premier discours public depuis son départ de la présidence en juillet. Ce poste le contraignait à un devoir de réserve.

M. Peres faisait référence au plan de paix de l'Arabie saoudite, à l'origine d'un plan de paix arabe, en 2002, proposant une normalisation des relations entre les pays arabes et Israël en échange du retrait israélien des territoires occupés depuis 1967.

Père fondateur d'Israël

Yitzhak Rabin a été assassiné le 4 novembre 1995 à Tel-Aviv par un extrémiste de droite qui voulait ainsi protester contre les accords d'autonomie palestinienne signés entre Israël et l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) de Yasser Arafat.

Shimon Peres, ministre des Affaires étrangères en 1995, se trouvait au côté de Yitzhak Rabin quelques minutes avant qu'il ne soit tué par balle en quittant la place où avait lieu un rassemblement contre la violence et pour la paix. Le rassemblement de samedi soir a eu lieu au même endroit.

Shimon Peres, le dernier des pères fondateurs d'Israël, a quitté ses fonctions de président en vétéran de la politique internationale converti à la paix et au dialogue avec les Palestiniens.

(ats)

Votre opinion