Discorde: L'ex voisin de Justin Bieber lui réclame 1 million de dollars
Actualisé

DiscordeL'ex voisin de Justin Bieber lui réclame 1 million de dollars

Le chanteur voulait régler une affaire vieille de trois ans pour 25 000 dollars, mais son voisin en demande 1 million.

par
Cover Media
Getty Images

La victime du tristement célèbre lancer d'œufs de Justin Bieber déplace des montagnes pour empêcher le chanteur de négocier un règlement de l'affaire pour 25 000 dollars (23 500 euros) : il assure qu'il devrait toucher une somme d'au moins un million de dollars (943 000 euros).

Jeff Schwartz a accusé l'interprète de Baby d'avoir saccagé sa maison de Calabasas, en Californie, en 2014. Il a porté plainte au civil contre Justin Bieber en 2015 et a fait une demande de dédommagement, tout en assurant que lors d'une dispute en 2013, le jeune homme lui avait craché dessus. Le plaignant a assuré que cette «agression», ainsi que d'autres incidents, avaient causé chez lui et sa femme un stress émotionnel, que le lancer d'œufs est venu couronner. Les avocats de Justin Bieber ont récemment offert 25 000 dollars pour mettre un terme au conflit et dédommager les anciens voisins de leurs «souffrances, leur détresse émotionnelle et les dommages causés à leur propriété», mais Jeff Schwartz estime qu'il mérite beaucoup, beaucoup plus.

On apprend dans des documents remis à la Cour Supérieure de Los Angeles le week-end dernier et que People.com s'est procuré, que l'avocat du voisin mécontent assure que son client veut faire payer la popstar. Il assure donc que ses dégâts réels «dépassent le million de dollars». Les représentants de la star n'ont pas encore répondu à cette demande, qui intervient quelques jours après un coup de force de ses avocats. Ceux-ci ont réussi à empêcher la diffusion de l'enregistrement de sa future déposition, assurant que celle-ci deviendrait «un spectacle» et arguant que «ce ne serait pas juste de la dévoiler».

Le chanteur de 22 ans n'avait pas contesté les accusations de vandalisme de 2014, mais avait demandé à ce que les époux Schwartz se soumettent à une évaluation psychologique pour prouver qu'ils devaient encore gérer les dégâts émotionnels pour lesquels ils demandaient une compensation, trois ans après les faits. Le chanteur de Sorry a depuis déménagé et a été placé en liberté surveillée. Il a reçu une amende et a dû faire cinq jours de travaux d'intérêt général. Il a également suivi des cours de gestion de la colère, suite au lancer d'œufs de la discorde.

Votre opinion