Actualisé

ACCIDENTL'explosion à New York fait au moins huit morts

Au moins huit personnes ont été tuées dans l'explosion due au gaz, suivie de l'effondrement de deux immeubles à New York. Soixante-huit personnes ont été blessées.

1 / 7
De la fumée sur les restes calcinés de l'un des deux immeubles qui se sont effondrés suite à une violente explosion à New York. L'accident a fait au moins deux morts et une quinzaine de blessés, rapporte la police. (Mercredi 12 mars 2014)

De la fumée sur les restes calcinés de l'un des deux immeubles qui se sont effondrés suite à une violente explosion à New York. L'accident a fait au moins deux morts et une quinzaine de blessés, rapporte la police. (Mercredi 12 mars 2014)

AFP
La police de New York a déclaré qu'au moins deux femmes avaient perdu la vie à la suite de l'accident survenu à l'intersection de 116th Street et Park Avenue, au nord de Manhattan. Dix-sept autres personnes ont été conduites à l'hôpital.  (Mercredi 12 mars 2014)

La police de New York a déclaré qu'au moins deux femmes avaient perdu la vie à la suite de l'accident survenu à l'intersection de 116th Street et Park Avenue, au nord de Manhattan. Dix-sept autres personnes ont été conduites à l'hôpital. (Mercredi 12 mars 2014)

AFP
Une épaisse fumée et des nuages de poussière au-dessus du bâtiment, situé à l'angle de la 114e rue et de Park Avenue, à East Harlem. (Mercredi 12 mars 2014)

Une épaisse fumée et des nuages de poussière au-dessus du bâtiment, situé à l'angle de la 114e rue et de Park Avenue, à East Harlem. (Mercredi 12 mars 2014)

AFP

Les secouristes ont découvert jeudi soir à New York, près de 36 heures après la catastrophe, un nouveau corps dans les décombres de deux immeubles qui se sont effondrés mercredi après une explosion due au gaz. Le bilan de la catastrophe atteint désormais au moins huit morts.

Soixante-huit personnes ont encore été blessées, a indiqué la police de New York. Le maire de la ville, Bill de Blasio, a rappelé qu'il y avait en outre toujours des personnes portées disparues.

«Spanish Harlem»

L'accident a frappé de plein fouet la communauté des immigrés mexicains. Le quartier touché par l'explosion, situé dans le nord de Manhattan, compte une forte population hispanique et a été rebaptisé «Spanish Harlem».

Le maire a assuré que les secouristes allaient continuer leurs recherches «durant des jours». «Une enquête est menée en parallèle pour savoir ce qui s'est passé», a-t-il dit.

Des dégâts sur un kilomètre

Jeudi, bravant le vent et le froid, une centaine de pompiers ainsi que des policiers et secouristes étaient toujours à l’œuvre dans les décombres encore fumantes des 15 appartements, que comportaient les deux immeubles qui se sont effondrés.

L'explosion a été ressentie dans un rayon d'un kilomètre sur l'île de Manhattan. Le souffle a détruit les fenêtres de plusieurs immeubles aux alentours et projeté des débris dans les rues adjacentes.

La ville de New York vit dans la crainte des explosions depuis les attentats du 11 septembre 2001 visant les tours jumelles du World Trade Center, qui avaient fait près de 3000 victimes. Juste avant l'explosion, une fuite de gaz avait été signalée à Con Edison, le fournisseur de gaz.

(AFP, ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!