16.02.2014 à 08:56

Sel de déneigementL'hiver doux fait grossir les stocks des salines

En raison de la douceur de l'hiver en cours, les salines du Rhin ont vendu jusqu'ici nettement moins de sel que l'année passée et les halles de stockage se remplissent.

Les stocks de sel ne diminuent pas en raison de l'hiver trop doux.

Les stocks de sel ne diminuent pas en raison de l'hiver trop doux.

En décembre 2013, les salines du Rhin ont vendu 28'000 tonnes de sel de déneigement, a indiqué le directeur Urs Ch. Hofmeier, interrogé par l'ats. En décembre de l'année précédente, la quantité se montait à 69'000 tonnes.

Pour l'heure, l'entreprise n'est pas pour autant inquiète.

Avec 24'000 tonnes vendues en janvier 2014, le total est aussi nettement inférieur à celui du même mois de 2013, durant lequel 64'000 tonnes avaient été écoulées. Mais dans son ensemble, l'hiver 2012/2013, très rigoureux, ne constitue guère un bon point de comparaison: les salines du Rhin avaient en effet livré 230'000 tonnes, un total jamais atteint jusque-là.

Pas comme un hiver

Cet hiver, c'est surtout sur le Plateau que la demande est en baisse, précise Urs Ch. Hofmeier. La production a par conséquent été réduite. Le directeur n'est toutefois pas préoccupé: «Nos stocks actuels correspondent à la moyenne d'un mois normal, mais pas à celle d'un mois d'hiver».

Seule une partie de la production de sel est destinée au déneigement des routes. Selon Urs Ch. Hofmeier, cette proportion atteint 30 à 50%, selon l'intensité de l'hiver. Le reste est utilisé comme sel de table ou en gros.

Dans les entrepôts des salines du Rhin, qui comprennent notamment près de Möhlin (AG) le plus grand bâtiment à coupole en bois d'Europe, 160'000 tonnes sont actuellement stockées, détaille le directeur. A la même période de l'année passée, les réserves atteignaient 110'000 tonnes.

Pas de problème de place

L'entreprise n'a pas de problème de capacité: les halles de l'entreprise sise à Pratteln (BL) peuvent abriter au maximum 240'000 tonnes de sel. «Dans des bonnes conditions de stockage, le sel peut-être conservé sur une durée illimitée», note Urs Ch. Hofmeier.

En raison de l'hiver doux, le directeur s'attend à un petit bénéfice et donc à un dividende modeste pour les cantons, qui sont propriétaires des salines. En contrepartie, ceux-ci ont eu des dépenses plus basses pour le déneigement des routes. «Au bout du compte, c'est plutôt positif pour les cantons», estime Urs Ch. Hofmeier.

Les salines du Rhin extraient annuellement entre 320'000 et 550'000 tonnes de sel des sites de Schweizerhalle (BL) et Riburg près de Möhlin. Les réserves sont suffisantes pour plusieurs siècles.

Les salines du Rhin détiennent le monopole du sel en Suisse, sauf dans le canton de Vaud, qui se fournit aux salines de Bex. Celles-ci produisent 30'000 tonnes par an. En décembre, le gouvernement vaudois a approuvé un rapprochement entre les salines de Bex et celles du Rhin. Le Grand Conseil doit encore donner son feu vert.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!