France: L'hommage de Bernard Pivot à Jean d'Ormesson
Actualisé

FranceL'hommage de Bernard Pivot à Jean d'Ormesson

L'écrivain décédé la nuit dernière à 92 ans était un proche du présentateur d'«Apostrophes» dont il fut bien souvent l'invité.

par
Laurent Siebenmann
L'écrivain et académicien Jean d'Ormesson est décédé la nuit dernière à 92 ans.

L'écrivain et académicien Jean d'Ormesson est décédé la nuit dernière à 92 ans.

Visual

On le sait, une profonde admiration et une solide amitié liaient Bernard Pivot et Jean d'Ormesson. Ce dernier a d'ailleurs été l'un des écrivains les plus invités de la mythique émission «Apostrophes», sur France 2.

C'est sur RTL, ce matin, que Pivot, ému, a parlé de l'académicien disparu: «Il a révolutionné quelque chose, lui, le conservateur. Oui, c'est l'Académie française, car c'est lui qui a fait rentrer la première femme à l'Académie française, Marguerite Yourcenar, c'est lui. Vraiment il a insisté, il a tout fait pour qu'elle entre. Il y avait des oppositions féroces contre lui… Il y est arrivé avec subtilité, avec un art de la diplomatie probablement hérité de ses ancêtres...»

Bernard Pivot et Jean d'Ormesson inaugurant leurs statues au Musée Grévin, dans les années 1980 (Getty Images)

Bernard Pivot et Jean d'Ormesson inaugurant leurs statues au Musée Grévin, dans les années 1980 (Getty Images)

Le journaliste de poursuivre son hommage: «Jean d'Ormesson était un hédoniste. Il a aimé à la folie la littérature, l'histoire, la philosophie, les femmes, les voyages, la mer, les vacances. Et puis tout ce qui relève de la culture, l'esprit à la française. Vraiment, il a aimé ça. Je crois que cette empathie qu'il suscitait et cette fascination qu'il exerçait, y compris sur des gens qui n'étaient pas de son bord, relevait justement de cet appétit de la culture…»

Jean d'Ormesson dans «Apostrophes» en 1982

Votre opinion