Publié

MJFL'homme nu viendra bien à Montreux!

Le jeune mannequin qui fait sensation sur l'affiche 2012 est invité trois?jours sur les quais en compagnie de l'auteur de l'affiche, le célèbre portraitiste américain Greg Gorman.

par
Didier Dana
Jordan David Miles au naturel.

Jordan David Miles au naturel.

DR

Le photographe américain Greg Gorman, auteur de la surprenante affiche de la 46e?édition du Montreux Jazz Festival (MJF) et son jeune modèle, Jordan David Miles, alias «L'homme nu», vont venir cet été à Montreux. «C'était prévu depuis le début, confirme tout sourire Mathieu Jaton, secrétaire général du MJF. Ils vont passer trois nuits ici et participer, entre autres, à une séance publique de dédicace. Il est de tradition que l'auteur de l'affiche soit notre hôte. Le fait que ce soit avec son modèle est une surprise pour ce dernier. Nous leur avons envoyé la confirmation mardi.»

Après les affiches abstraites et très design de ces dernières années, le côté humain et la nudité du sujet, un jeune homme de 21?ans, en ont interpellé plus d'un… et plus d'une. «Avec Claude (ndlr: Nobs ), nous avons donné carte blanche à Greg Gorman, grand spécialiste du portrait et du nu. Nous l'avions rencontré l'été dernier à l'occasion du St. Moritz Art Masters. Il a immortalisé toutes les stars du cinéma et de la musique. Michael Jackson et la mygale sur son visage, c'est lui.» Pourquoi cet «homme nu» alors? «Il symbolise la pureté et la nature. Avant de nous soumettre son projet, Greg Gorman a demandé s'il devait ajouter un instrument de musique. Nous ne voulions pas intervenir. Julian Opie avait innové avec une affiche triptyque de Deep Purple. Nous voulions prendre une toute nouvelle direction.»

L'image du jeune éphèbe va se décliner sur différents supports. «En privilégiant les cinq sens, poursuit Mathieu Jaton. L'affiche dit: «Listen», écoute. Nous allons reprendre le graphisme du visage et du buste, sur des T-shirts notamment. Mais cette «écoute» sera également symbolisée par le lancement d'un casque audio avec le logo de Montreux. Et ainsi de suite pour le goût, le toucher et la vue…»

Autre nouveauté, Guy Le Querrec, grand nom français de la photo de jazz, sera, lui aussi, de la partie. «L'agence Magnum et la marque Leica sont nos nouveaux partenaires. Et chaque jour, Le Querrec va réaliser le portrait d'un artiste. A la fin, ses œuvres seront réunies et mises aux enchères au profit de la Fondation?2 qui aide les jeunes musiciens.»

Ton opinion