Soulagement: L'homme poignardé au supermarché a pu rentrer chez lui
Actualisé

SoulagementL'homme poignardé au supermarché a pu rentrer chez lui

Le client attaqué à l'arme blanche à Bienne alors qu'il voulait acheter du lait avait perdu beaucoup de sang mais aucun organe vital n'avait été touché.

par
lematin.ch
Le soulagement après l'inquiétude: l'homme poignardé à la Migros de la place de la Croix le 27 novembre dernier va mieux.

Le soulagement après l'inquiétude: l'homme poignardé à la Migros de la place de la Croix le 27 novembre dernier va mieux.

lematin.ch/Vincent Donzé

À Bienne, l'heure est au soulagement après l'inquiétude: la personne agressée il y a une semaine à la Migros de la place de la Croix a quitté l'hôpital. L'homme poignardé avait perdu beaucoup de sang, ce qui justifiait son hospitalisation par hélicoptère, mais aucun organe vital n'a été touché.

L'agresseur albanais de 53 ans lui est tombé dessus par surprise et par derrière. Avec son couteau, il lui a causé une profonde entaille dans une joue et une oreille, mais pas à la gorge.

L'aîné blessé est une personne souffrant d'un léger handicap qui voulait acheter deux litres de lait. Une semaine après son agression, il est de retour dans la fondation où il réside et où il bénéficie d'un soutien.

Jovial et robuste

Ce septuagénaire alémanique jovial et robuste ne connaissait pas l'agresseur qui lui est tombé dessus avant d'être stoppé 750 mètres plus loin par un vigile du magasin Manor de la place Centrale, où il se montrait menaçant en tenant son couteau.

La police bernoise confirme la sortie de l'hôpital de la victime. Au sujet des motivations de l'agresseur placé en détention provisoire, «l'enquête est toujours en cours», selon la porte-parole Letizia Paladino.

Il est apparemment davantage question de démence que de radicalisation. Selon un observateur, l'agresseur combattait ses propres démons.

Vincent Donzé

Votre opinion