Publié

CanularL'hôpital affirme ne pas avoir eu de contact avec la radio

La radio australienne a indiqué lundi avoir tenté de joindre cinq fois l'hôpital londonien, où était hospitalisée Kate, afin de discuter de l'enregistrement avant qu'il soit diffusé. Mais l'hôpital dément tout contact.

Devant l'hôpital King Edward VII, des fleurs et un mot en hommage à l'infirmière décédée.

Devant l'hôpital King Edward VII, des fleurs et un mot en hommage à l'infirmière décédée.

Keystone

«A la suite de ce canular, la radio n'a parlé avec aucun membre de la direction de l'hôpital, ni avec aucun membre de la société qui s'occupe de nos relations avec la presse», a indiqué un porte-parole de l'hôpital King Edward VII, dont une infirmière, abusée par le canular, est décédée vendredi dans des circonstances non encore éclaircies.

Le directeur général de Southern Cross Austereo, le groupe propriétaire de 2Day FM, avait déclaré peu auparavant que la radio avait tenté de joindre cinq fois l'hôpital, afin de discuter de l'enregistrement du canular avant qu'il ne soit diffusé. «Nous les avons appelés pour discuter de ce que nous avions enregistré», a expliqué Rhys Holleran.

«Nous avons essayé pas moins de cinq fois» car «nous voulions parler (de l'enregistrement) avec eux». Rhys Holleran n'a pas précisé si l'hôpital avait donné suite à ces appels.

Autopsie en cours

Deux présentateurs de 2Day FM avaient contacté mardi dernier l'hôpital où était hospitalisée Kate, l'épouse du prince William, pour de fortes nausées de début de grossesse, en se faisant passer pour la reine et le prince Charles.

Abusée par le subterfuge, l'infirmière qui avait pris la communication, Jacintha Saldanha, leur avait passé une collègue du service où se trouvait Kate et celle-ci leur avait donné des nouvelles de la jeune femme. Jacintha Saldanha, 46 ans et mère de deux enfants, a été retrouvée morte vendredi. Il s'agirait d'un suicide selon la presse britannique qui a mis en cause les deux présentateurs australiens. Les résultats de l'autopsie devraient être rendus publics cette semaine, peut-être dès ce lundi, a indiqué une porte-parole de la police.

L'animatrice en larmes

Selon le quotidien Sydney Morning Herald, le personnel du groupe Austereo a été convoqué pour une réunion lundi matin, avec instruction de ne pas parler aux médias. Les deux présentateurs, suspendus d'antenne, sont «en état de choc», avait indiqué leur employeur après l'annonce de la mort de l'infirmière.

La co-présentatrice de l'émission est venue s'expliquer lundi à la télévision sur la tragédie, évoquant, en larmes, la famille de l'infirmière décédée.

«Je n'arrête pas d'y penser», a déclaré Mel Greig à propos de la mort de l'infirmière. «Ma première question a été de savoir si elle était mère de famille. J'espère qu'ils sont OK, vraiment», a-t-elle confié pour la première fois depuis les événements.

(AFP)

Votre opinion