Zurich: L'incarcération de la mère infanticide critiquée
Publié

ZurichL'incarcération de la mère infanticide critiquée

Les spécialistes s'accordent à dire que la mère infanticide, qui a mis fin à ses jours vendredi, aurait dû être placée dans un milieu psychiatrique plutôt que carcéral.

par
Pascal Schmuck
Zurich
Natalie K., 27 ans, était auparavant internée au centre psychiatrique de Rheinau.

Natalie K., 27 ans, était auparavant internée au centre psychiatrique de Rheinau.

Keystone

Le suicide vendredi de Natalie K., qui avait assassiné ses enfants le 1er janvier à Flaach (ZH), soulève de nombreuses questions. La marge de manœuvre pour empêcher un tel acte n'est pas énorme, a déclaré samedi Thomas Manhart, directeur de l'office d'application des peines à Zurich.

Votre opinion