Actualisé

GenèveL'inclassable Azealia Banks à l'Usine

La rappeuse new-yorkaise sera en concert ce vendredi 4 mai à Genève. Retour sur sa vie et son oeuvre.

par
Caroline Piccinin
1 / 10
Un des 1000 looks de la rappeuse

Un des 1000 looks de la rappeuse

Instagram @azealiabanks
Un des 1000 looks de la rappeuse

Un des 1000 looks de la rappeuse

Instagram @azealiabanks
Un des 1000 looks de la rappeuse

Un des 1000 looks de la rappeuse

Instagram @azealiabanks

Azealia (Amanda) Banks est née en 1991 à Harlem. En grandissant, elle se dirige vers des études artistiques, mais se concentre rapidement sur sa passion: la musique. C'est après avoir un peu galéré de labels en contrats compliqués, de petits boulots aux barres de pole dance, qu'en 2011, elle explose et se fait un nom avec son titre «212».

Dès ce moment là sa popularité monte en flèche et ne cessera de fluctuer telles des montagnes russe; c'est que la jeune artiste n'a pas sa langue dans sa poche et n'en fait pas toujours bon usage, entre clashs avec d'autres pop-stars, soutien à Trump, propos racistes et coups de gueule génants.

En 2014, elle publie son véritable premier album, «Broke with Expensive Taste» sur lequel figure «Yung Rapunxel» très electro et «Heavy Metal And Reflective» plus underground, deux genres qui mélangés sont un peu sa marque de fabrique.

Mi-avril 2018, la rappeuse de 27 ans a confié dans une story Instagam qu'elle avait été droguée et victime d'un viol. «Je me sens tellement sale et stupide. Je me sens bête et j'ai l'impression que c'est de ma faute, je me sens coupable.» Un enregistrement poignant à la fin duquel elle avait toutefois voulu rassurer ses fans: «Tout est sous contrôle, des amis sont avec moi. Ne paniquez pas, je vous aime».

Son nouveau titre, sorti tout récemment, c'est «Anna Wintour», une référence à la rédactrice en chef du «Vogue» USA. Ce qui n'est pas étonnant vu les mille et un looks de la rappeuse new-yorkaise. Un titre plus house que rap, rien d'étonnant quand on sait que c'est Junior Sanchez qui l'a produit.

Ce vendredi 4 mai 2018, c'est donc une soirée entre clubbing, défilé et hip-hop qui sera proposée à Genève!

Ton opinion