Production et importation: L'indice des prix a fortement reculé en 2015
Publié

Production et importationL'indice des prix a fortement reculé en 2015

Des baisses de prix ont été enregistrées dans la plupart des groupes de produits l'an dernier, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS).

ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

L'indice suisse des prix à la production et à l'importation a reculé en moyenne annuelle de 5,4% en 2015, en comparaison avec 2014. La baisse s'est établie à 3,7% pour les produits indigènes et à 9,1% pour les produits importés.

La plupart des groupes de produits affichent un recul pour 2015. Les baisses les plus marquées étant le fait du pétrole et des produits pétroliers, des produits chimiques et pharmaceutiques et des machines, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

Pour le seul mois de décembre 2015, l'indice a baissé de 0,4% par rapport à novembre. Il se situe à présent à 90,8 points (base: décembre 2010=100). En comparaison avec décembre 2014, l'indice recule de 5,5%.

Concernant les prix à la production, l'indice a reculé en décembre de 0,3% par rapport au mois précédent. Il se situe à présent à 93,7 points. Il traduit l'évolution des prix des biens produits en Suisse. Sont considérés, pour les biens écoulés en Suisse, les prix départ-usine et pour les exportations, les prix à la frontière.

Les porcs de boucherie plus chers

Des baisses de prix ont été enregistrées en décembre notamment pour les produits pétroliers et ceux touchant à la menuiserie du bâtiment et l'aménagement intérieur. A l'inverse, une hausse des prix des porcs de boucherie et du lait cru a été constatée.

Concernant les prix à l'importation, l'indice a reculé de 0,8% en décembre, par rapport à novembre, à 84,7 points. Les baisses relevées concernent principalement les carburants, le mazout, le pétrole brut et le gaz naturel.

Le cuivre, les produits en cuivre, les agrumes, les légumes, les pommes de terre ainsi que le fer brut et l'acier sont devenus moins chers. A l'inverse, ont renchéri les textiles, les articles en cuir et les chaussures, la viande et l'aluminium brut.

(ats)

Votre opinion