26.04.2020 à 15:17

L'industrie du tourisme plaide sa cause à Berne

Coronavirus en Suisse

Le Conseil fédéral a rencontré les représentants de l'Alliance du tourisme dimanche. Ces derniers se disent prêts à prendre leurs responsabilités.

1 / 55
Pour Nicolas Bideau, le directeur de Présence suisse, l'épidémie de Covid-19 a renforcé l'image de la Suisse à l'étranger. (Samedi 9 mai 2020)

Pour Nicolas Bideau, le directeur de Présence suisse, l'épidémie de Covid-19 a renforcé l'image de la Suisse à l'étranger. (Samedi 9 mai 2020)

Keystone
L'administration fédérale des douanes rouvre une quinzaine de passages frontières la semaine prochaine, suite à l'assouplissement des restrictions d'entrée en Suisse. (8 mai 2020)

L'administration fédérale des douanes rouvre une quinzaine de passages frontières la semaine prochaine, suite à l'assouplissement des restrictions d'entrée en Suisse. (8 mai 2020)

Keystone
Les personnes vulnérables pourront à nouveau profiter d'une longue balade ou aller faire leurs courses à condition d'être prudentes dès lundi. (Vendredi 8 mai 2020)

Les personnes vulnérables pourront à nouveau profiter d'une longue balade ou aller faire leurs courses à condition d'être prudentes dès lundi. (Vendredi 8 mai 2020)

Keystone

La branche du tourisme, durement touchée par la crise du coronavirus, demande au Conseil fédéral d'élaborer un plan concret pour les entreprises du tourisme et de l'hôtellerie. Le gouvernement a pris acte de ces revendications et a rencontré dimanche les représentants de l'Alliance du tourisme.

Les échanges, auxquels participaient les onze associations touristiques de l'Alliance ainsi que Suisse Tourisme, ont été «ouverts et constructifs», a annoncé dans un communiqué la Fédération suisse du tourisme (FST). La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga, le ministre de l'économie Guy Parmelin et le ministre de la santé Alain Berset étaient présents.

Avec ses employés, le tourisme veut à nouveau accueillir des clients dès que possible, sous peine de compromettre l?existence de nombreux emplois et la survie de nombreuses entreprises, explique la FST.

Le Conseil fédéral est conscient que le tourisme est fortement touché, a précisé à Keystone-ATS Barbara Gisi, directrice de la FST. Les deux parties sont d'accord sur le fait que le mois de mai sera déterminant pour savoir quelles ouvertures touristiques seront possibles à partir de juin.

Plans de protection

L?Alliance a assuré le Conseil fédéral qu'elle ferait tout pour concevoir les mesures appropriées afin de protéger à la fois les clients et les employés en vue d'une ouverture prochaine. Divers plans de protection, respectant rigoureusement les critères de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), ont déjà été élaborés et d'autres suivront.

L'invitation à rester chez soi est difficilement compatible avec l'idée touristique de base du voyage, rappelle la FST. C'est pourquoi le secteur du tourisme a également discuté avec le gouvernement de la possibilité de lever cette recommandation le moment venu et de la remplacer par une alternative autorisant les déplacements.

L'objectif est de faire en sorte que les voyages effectués dans le respect des règles et recommandations en matière d'hygiène puissent contribuer à la relance de l'industrie touristique suisse dans les plus brefs délais, conclut la FST.

Dans ce but, les prix de l'offre touristique pourraient être revus afin de répondre à une large frange de la population, a ajouté Barbara Gisi.

Nouvelle rencontre prévue

La Confédération tire également un bilan positif du «sommet du tourisme» de dimanche, a de son côté annoncé à Keystone-ATS une porte-parole du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), conduit par Simonetta Sommaruga. Une nouvelle rencontre est prévue le 25 mai.

Les participants sont d'accord sur le fait que l'été est une période économiquement importante pour le secteur et que la population a besoin de perspectives. En même temps, l'été ne sera pas «normal», puisqu'il s'agira de continuer à endiguer la pandémie du coronavirus et d'éviter une deuxième vague d'infections, a rappelé la porte-parole.

Vacances en Suisse

A la radio alémanique SRF, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a déclaré que le Conseil fédéral souhaite que la population puisse passer des belles vacances et en toute sécurité en Suisse.

Le gouvernement a ordonné d'examiner quelles ouvertures sont possibles pour la gastronomie, a-t-elle ajouté. Si le coronavirus ne se propage plus après le 11 mai, «pas mal» de choses seront possibles en vue de la 3e étape de la sortie de crise prévue dès le 8 juin. Mais le secteur du tourisme doit bien se coordonner, a averti Mme Sommaruga.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!