Prix à la consommation: L'inflation annuelle largement négative en octobre
Publié

Prix à la consommationL'inflation annuelle largement négative en octobre

La hausse des prix en octobre provient notamment du groupe habillements et chaussures, en raison de l'arrivée de nouvelles collections pour l'hiver.

Les prix en octobre ont notamment grimpé dans dans le groupe habillements et chaussures.

Les prix en octobre ont notamment grimpé dans dans le groupe habillements et chaussures.

Keystone

Les prix à la consommation en Suisse ont augmenté de 0,1% en octobre par rapport au mois précédent. En rythme annuel, le renchérissement demeure toutefois largement négatif avec un taux de -1,4%, soit le même niveau qu'en septembre.

La hausse des prix en octobre provient notamment du groupe habillements et chaussures, a expliqué jeudi dans un communiqué l'Office fédéral de la statistique (OFS). Les prix y ont grimpé de 5,5% par rapport à septembre en raison de l'arrivée de nouvelles collections pour l'hiver.

Les tarifs se sont aussi affichés à la hausse dans les transports, et plus particulièrement pour les voitures neuves, les transports aériens et le diesel ( 1,5% pour ces trois sous-groupes).

Parmi les autres augmentations constatées par l'OFS, le groupe loisirs et culture a aussi connu un léger renchérissement ( 0,3%).

Promotions

A l'inverse, les prix sont repartis à la baisse dans plusieurs secteurs. A commencer par les communications (-1,5%), où des offres plus avantageuses sur les réseaux mobile et fixe ont poussé les prix vers le bas.

Diverses promotions ont également rejailli sur les prix dans les équipements ménagers et entretien courant (-0,5%), ainsi que pour l'alimentation et les boissons non alcoolisées (-0,5%).

Le groupe logement et énergie est resté relativement stable (-0,1%). Mais cette stagnation cache des évolutions contrastées avec notamment une nette baisse des prix du gaz, mais une augmentation pour le mazout, a relevé l'OFS.

Dans le domaine de la santé, les prix sont restés inchangés, tandis que ceux des restaurants et hôtels ont légèrement faibli (-0,3%).

A noter finalement que les prix des produits du pays ont diminué (-0,2%), tandis que ceux qui ont été importés ont progressé ( 0,8%). En rythme annuel, les produits indigènes sont restés quasiment inchangés (-0,1%), tandis que les prix des produits importés ont chuté de 4,9%.

(ats)

Votre opinion