Publié

ExpositionL'influence de la télé sur Picasso mise en lumière à Genève

Le Cabinet d'arts graphiques à Genève présente dès vendredi et jusqu'au 15 décembre une exposition consacrée aux liens entre la télévision et l'oeuvre de Picasso.

Portrait de Picasso.

Portrait de Picasso.

DR, Keystone

Picasso s'est intéressé à la télévision en 1960 lors de la retransmission pour la première fois en eurovision du mariage de la princesse Margaret, relève Laurence Madeline, commissaire de l'exposition. Le faste de cet événement mondain se retrouve dans les oeuvres de l'artiste espagnol.

Picasso est aussi fasciné par le catch et le cirque. Ces deux thèmes qui ont marqué sa jeunesse se retrouvent abondamment dans son oeuvre gravée. Le langage télévisuel en noir et blanc trouve aussi écho dans les gravures exposées au Cabinet d'arts graphiques.

Picasso regardait beaucoup de vieux films avec son épouse Jacqueline. Il s'agissait principalement de péplums, de films en costumes ou de films d'aventure, selon Laurence Madeline. Des scènes et des détails de ces fresques télévisuelles surgissent alors dans les gravures du maître.

Images de rue

Il représente ainsi très clairement Arletty alors que la télévision vient de diffuser «Les Enfants du Paradis». Etonnant également la ressemblance entre une gravure intitulée «Femme nue et oriental fumant la pipe» et le film «Les trois Lanciers du Bengale». Cette gravure a été réalisée le jour où le film a été diffusé.

Enfin, l'actualité tient aussi une part importante dans les programmes de télévision, avec en «une» la révolution de mai 1968. Sensible à ces enjeux de société, Picasso exploite ces images de rue en les intégrant dans son oeuvre.

(ats)

Votre opinion