07.04.2016 à 12:18

«L'initiative vache à lait est excessive»

Votation 5 juin

Olivier Français, conseiller aux Etats PLR vaudois, combat le texte «Pour un financement équitable des transports». Il s'en explique.

par
Christine Talos
Le sénateur Olivier Français.

Le sénateur Olivier Français.

Keystone

Des parlementaires de 6 partis différents sont montés au front jeudi pour défendre le non à l'intiative populaire «Pour un financement équitable des transports», dite «vache à lait», soumise au peuple le 5 juin prochain. Lancée par les milieux routiers, elle veut reverser l'entier du produit de l'impôt sur les huiles minérales à l'infrastructure routière, soit environ 3 milliards de francs. Actuellement, la moitié de l'enveloppe en question va dans la caisse générale de la Confédération. Il en résulterait un trou inacceptable pour les caisses de l'Etat, dénoncent les opposants. Le 1,5 milliard manquant fera défaut dans d'autres secteurs, comme la formation, l'agriculture ou les transports publics. Parmi les opposants, le sénateur vaudois PLR Olivier Français. Il explique les raisons de son mécontentement.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!