Bagdad: L'Irak frappé par un nouvel attentat
Actualisé

BagdadL'Irak frappé par un nouvel attentat

Au moins 69 personnes ont été tuées lundi dans un attentat-suicide mené à l'aide d'un véhicule blindé piégé contre une base de la police au nord-ouest de Bagdad.

Un nouvel attentat, en Irak, a fait de nombreuses victimes. Selon les premières infos, un véhicule a explosé devant une base de police iranienne, faisant des dizaines de morts.

Les victimes sont «surtout des policiers», dont les corps ont été transportés à l'hôpital de Samarra, a indiqué un médecin.

«Le camion a perdu le contrôle et il a foncé dans une gare routière proche d'un rond-point» à Onitsha, avant de prendre feu, ce dimanche 31 mai dans l'Etat d'Anambra, a déclaré Uchenna Ezeh, le porte-parole de la police locale, ajoutant que 37 personnes avaient perdu la vie.

Mais un responsable de la Croix-Rouge basé à Abuja, la capitale, a déclaré que ses collègues sur place avaient confirmé la mort de 69 personnes des suites de l'incendie survenu dimanche, ajoutant que de nombreux blessés souffraient de brûlures graves et que le bilan pourrait être à nouveau revu à la hausse.

Accidents fréquents

On ignore la raison pour laquelle le chauffeur a perdu le contrôle du véhicule, mais Uchenna Ezeh a assuré qu'il s'agissait bien d'un accident.

Onitsha est la plus grande ville de l'Etat d'Anambra et un carrefour commercial dans cette région. Des médias nigérians ont fait état de 69 morts, mais aucune source officielle n'a confirmé ce bilan.

Les accidents de la route sont très fréquents au Nigeria, à cause du mauvais état des routes et des véhicules, des excès de vitesse et de l'abus d'alcool au volant, notamment.

(ats)

Votre opinion