Fusillade meurtrière: L'Iran condamne l'attaque de Munich
Publié

Fusillade meurtrièreL'Iran condamne l'attaque de Munich

Téhéran a condamné l'attaque du jeune Germano-Iranien dans un centre commercial de la capitale bavaroise, qui a fait 9 morts.

1 / 50
La justice allemande a condamné à sept ans de prison ferme l'homme qui avait fourni un pistolet semi-automatique au jeune déséquilibré. (Vendredi 19 janvier 2018)

La justice allemande a condamné à sept ans de prison ferme l'homme qui avait fourni un pistolet semi-automatique au jeune déséquilibré. (Vendredi 19 janvier 2018)

Keystone
L'Allemagne s'est recueillie dimanche à Munich derrière Angela Merkel et le président Joachim Gauck à la mémoire des 9 personnes tuées il y a une semaine par un jeune forcené. (Dimanche 31 juillet 2016)

L'Allemagne s'est recueillie dimanche à Munich derrière Angela Merkel et le président Joachim Gauck à la mémoire des 9 personnes tuées il y a une semaine par un jeune forcené. (Dimanche 31 juillet 2016)

Keystone
L'Allemagne s'est recueillie dimanche à Munich derrière Angela Merkel et le président Joachim Gauck à la mémoire des 9 personnes tuées il y a une semaine par un jeune forcené.  (Dimanche 31 juillet 2016)

L'Allemagne s'est recueillie dimanche à Munich derrière Angela Merkel et le président Joachim Gauck à la mémoire des 9 personnes tuées il y a une semaine par un jeune forcené. (Dimanche 31 juillet 2016)

Keystone

Le ministère iranien des Affaires étrangères a condamné l'attaque menée vendredi par un Germano-Iranien âgé de 18 ans dans un centre commercial de Munich (sud de l'Allemagne), qui a fait neuf morts et seize blessés.

L'Iran «condamne» cet acte et «exprime sa solidarité avec le peuple et le gouvernement allemand», a déclaré Bahram Ghassemi, porte-parole de la diplomatie iranienne, cité par les agences de presse Irna et Isna.

M. Ghassemi a condamné «l'assassinat d'innocents sans défense» et a affirmé qu'«il n'y a d'autres choix que la lutte totale et sans distinction» contre le terrorisme.

La tuerie de Munich est survenue quatre jours seulement après une attaque à la hache dans un train, lundi à Wurzbourg, également en Bavière, par un demandeur d'asile de 17 ans qui s'est réclamé de l'organisation djihadiste, Etat islamique (EI). Un attentat qui a choqué l'Allemagne.

La police allemande a indiqué n'avoir encore aucun élément permettant de déterminer si la tuerie de Munich était un attentat ou l'acte d'un forcené.

(AFP)

Votre opinion