Tous sports - L'Italie a fait une grosse différence
Publié

Tous sportsL'Italie a fait une grosse différence

Quatre journalistes du Sport-Center avaient misé plus ou moins gros sur les Azzurri en début de tournoi. Ils ont pris une belle avance.

par
Sport-Center
Les oranges tant convoitées.

Les oranges tant convoitées.

AFP

Avant le début de l'Euro, on a demandé à nos collègues de miser autant d'oranges qu'ils le voulaient sur le vainqueur de la compétition. Certains sont restés tranquilles, d'autres se sont enflammés. Du coup, des différences énormes se sont crées dans notre classement.

Valentin Schnorhk, Emmanuel Favre, Emile Perrin et Robin Carrel ont posé entre 20 et 30 oranges sur les Transalpins à 8/1 et se sont envolés au classement. Ceux qui avaient misé sur la France (5/1), la Belgique (6,5/1), l'Allemagne (7,5/1) ou l'Angleterre (5,5/1) ont quant à eux dégringolé dans notre hiérarchie.

Sinon, dans le pari «simple» proposé à la rédaction, Renaud Tschoumy a été le seul à faire fructifier. Quasiment tout le monde a parié sur la demi-finale de l'Euro entre l'Angleterre et le Danemark et il a été le seul à poser ses oranges sur le nul au terme des 90 minutes réglementaires de la finale. De quoi faire exploser son compteur de 3,5 fois sa mise initiale.

Pour la semaine à venir, notre bookmaker a proposé à la rédaction les cotes suivantes:

1) Football, mercredi: PSV Eindhoven - Galatasaray 1,80 / 3,20 / 3, 50

2) Basketball, jeudi: Milwaukee - Phoenix 1,50 / 2,20

Et on en revient au 3) Formule 1, dimanche: Verstappen 1,65 / Hamilton 2,40 / Un autre 5,50

Dans la bande du Sport-Center, ils sont rares à s'être essayés aux qualifications pour la Champions League de la semaine prochaine. Renaud Tschoumy est parti sur un nul entre le PSV et Galatasaray à 3,2/1, tandis qu'Emmanuel Favre a vu une victoire du club néerlandais pour la sécurité de ses 10 oranges (1,8/1).

La NBA a quant à elle fait recette. Florian Vaney, Thibaud Oberli, André Boschetti et Emile Perrin pensent à une victoire de Milwaukee face à Phoenix à 1,5/1. Le spécialiste Jérémy Santallo, Florian Müller et Yves Desplands ont quant à eux misé sur les Suns (2,2/1).

Quatre collègues ont décidé de tenter de prévoir l'issue du GP de Grande-Bretagne de Formule 1. Jérôme Reynard et Valentin Schnorhk ont choisi Lewis Hamilton à 2,4/1. Robin Carrel et Christian Maillard espèrent la victoire de n'importe qui sauf l'Anglais ou Max Verstappen à la jolie cote de 5,5/1.

Votre opinion