Actualisé

Euro 2012L'Italie battue par la Russie à Zurich

L'Italie, déjà plongée dans le scandale des matches truqués, s'est lourdement inclinée 3-0 à Zurich en amical contre une Russie plutôt convaincante.

L'Italie perd 3-0 contre la Russie.

L'Italie perd 3-0 contre la Russie.

AFP

La sélection de Dick Advocaat a démontré qu'elle était redoutable dans l'art du contre, frappant à l'heure de jeu par Kerzhakov (60e) et Shirokov (75e et 89e).

Il s'agissait d'un véritable test pour les deux équipes. Les organisations et les compositions qu'elles adopteront pendant l'Euro qui débute la semaine prochaine devraient en effet ressembler fortement à celles dévoilées vendredi soir.

Ce sont bel et bien deux gros chantiers qui se dressent urgemment devant Cesare Prandelli. Hors du terrain, le sélectionneur doit à tout prix réussir à préserver son groupe des révélations quotidiennes liées au «Calcioscommese», qui a fait deux nouvelles victimes vendredi, le gardien et capitaine Gianluigi Buffon et le défenseur central Leonardo Bonucci. Sur le terrain, le Mister doit aussi et absolument resserrer les boulons d'une défense aux largesses inhabituelles. Devant, l'association des «barjots» Balotelli-Cassano est intéressante mais nécessite encore quelques réglages, tandis que le milieu de terrain De Rossi-Pirlo-Marchisio-Montolivo semble être une valeur sûre.

Tchèques battus

Adversaires des Russes dans le groupe A de l'Euro, les Tchèques ont une fois de plus dû faire face à leur récurrent et insoluble problème en attaque. Battue chez elle 2-1 par la Hongrie, la formation de Michal Bilek ne s'est vraiment pas rassurée à une semaine de son premier match en Pologne contre la Sbornaya. Elle avait égalisé sur penalty par Kadlec, son meilleur buteur en éliminatoires.

L'Ukraine mord la poussière

En parlant de se rassurer, l'Ukraine n'a de loin pas fait mieux que la République tchèque puisqu'elle a mordu la poussière 3-2 en Autriche, malgré un doublé de Gusev qui avait égalisé par deux fois. Oleg Blokhine a encore passablement de pain sur la planche pour que son équipe, co-organisatrice de l'événement, ne sombre pas lors de «son» Euro.

(si)

Votre opinion