29.06.2018 à 21:41

Crise migratoireL'Italie rejette un 3e navire humanitaire

Après l'Aquarius et le Lifeline, l'Italie a refusé l'accès à un troisième navire humanitaire, sur ordre de Matteo Salvini.

1 / 73
En Grèce, des habitants des îles égéennes ont manifesté contre des camps de migrants. (Mercredi 22 janvier 2020)

En Grèce, des habitants des îles égéennes ont manifesté contre des camps de migrants. (Mercredi 22 janvier 2020)

Keystone
Les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation de campements installés dans la zone industrielle des dunes, à Calais, en France. Plusieurs centaines de migrants s'y trouvaient. (Mardi 3 décembre 2019)

Les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation de campements installés dans la zone industrielle des dunes, à Calais, en France. Plusieurs centaines de migrants s'y trouvaient. (Mardi 3 décembre 2019)

AFP
L'équipage de l'Ocean Viking, le navire de secours en mer de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, a recueilli 176 migrants naufragés au cours du week-end. (Lundi 14 octobre 2019)

L'équipage de l'Ocean Viking, le navire de secours en mer de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, a recueilli 176 migrants naufragés au cours du week-end. (Lundi 14 octobre 2019)

AFP

Le gouvernement italien a refusé vendredi l'accostage à un navire humanitaire spécialisé dans le sauvetage de migrants. C'est le troisième refus de ce genre ce mois-ci, quelques heures après la fin d'un Conseil européen tendu sur la question migratoire.

Les deux précédents bateaux refusés, l'Aquarius, qui transportait 630 migrants, et Lifeline, qui transportait quelque 230 personnes, se sont retrouvés respectivement en Espagne et à Malte. Le bâtiment rejeté vendredi, qui appartient à l'organisation caritative espagnole Proactiva Open Arms, n'a pas de migrants à bord.

Le ministre des Transports Danilo Toninelli a déclaré dans un communiqué avoir reçu une demande officielle du Ministère de l'Intérieur, dirigée par le dirigeant d'extrême droite Matteo Salvini. Ce dernier lui demandait de refuser l'entrée du navire.

650'000 migrants débarqués depuis 2014

En mars, l'Open Arms avait été placé sous séquestre en Sicile sur des soupçons d'aide à l'immigration clandestine après que les secouristes ont refusé de remettre des migrants aux gardes-côtes libyens. Les séquestres ont été levés par un juge sicilien qui a estimé que l'ONG avait agi «en état de nécessité», parce que les droits fondamentaux des migrants secourus n'étaient pas garantis en Libye.

Un millier de personnes ont péri en Méditerranée depuis le début de l'année, estiment les Nations unies. Plus de 650'000 migrants ont débarqué en Italie depuis 2014, principalement après avoir été secourus en mer au large des côtes libyennes. L'Italie en abrite environ 170'000, mais le nombre d'arrivées a chuté cette année.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!