Escrime: L'Italie triomphe au fleuret et domine l'Europe
Publié

EscrimeL'Italie triomphe au fleuret et domine l'Europe

Aux Européens de Montreux, l'Italie a terminé en tête du classement des médailles grâce à son triomphe au fleuret par équipes dames et sa médaille d'argent obtenue chez les messieurs.

AFP

Les Transalpins ont remporté dix médailles (3 en or, 3 en argent, 4 en bronze), une de plus que la Russie (3 de chaque métal) et quatre de plus que la France (3 or, 2 argent, 1 bronze).

L'Italie doit d'abord ce succès continental à son équipe féminine de fleuret. Emmenées par la triple championne d'Europe et championne olympique en 2012 Elisa Di Francisca, les Italiennes ont remporté l'or face à la Russie au terme d'une finale disputée (45-44). D'abord menée 7 touches à 1 jusqu'à la blessure de Valentina Vezzali dans le troisième relais, l'Italie est revenue à 11-11 grâce à Di Francisca dans un quatrième relais rallongé. Les Italiennes, championnes d'Europe en titre, se sont fait peur dans l'ultime relais d'Errigo. L'Italienne, no 1 mondiale, laissait la Russe Korobeynikova, no 2, alors menée de six points, égaliser à 44 partout avant d'arracher le point décisif. La France complète le podium en battant l'Allemagne (45-28).

L'équipe italienne aurait pu doubler la mise une heure après dans l'épreuve du sabre masculin dans un choc au sommet contre l'Allemagne, vainqueur des derniers Mondiaux. Mais le collectif allemand a su s'appuyer sur un Benedikt Wagner des grands soirs, qui a gagné chacun de ses trois duels. Mené 44-42 dans l'ultime relais, il a offert la victoire à son pays grâce à trois touches consécutives. La Hongrie a remporté le bronze en battant la Roumanie 45-31.

Les organisateurs ont tiré un bilan positif de ces joutes. "Pour une petite fédération comme la nôtre, deux médailles est un très bon résultat (l'argent de Max Heinzer en individuel et le bonze par équipes, les deux fois à l'épée), a estimé le président du comité d'organisation et de Swiss Fencing Olivier Carrard.

Sophie Lamon-Fernandez, manager de la fédération, ajoute un bémol pour les dames. Si Tiffany Géroudet a confirmé son regain de forme des derniers mois, Pauline Brunner "n'a pas répondu tout à fait aux attentes", estime-t-elle. Pour les Mondiaux à Moscou le mois prochain, des modifications dans l'équipe sont à attendre, il est probable que "d'autres athlètes" obtiennent leur chance", dit-elle.

Les comptes, basés sur un budget de 1,3 million de francs, "devraient être plus ou moins équilibrés", précise encore Olivier Carrard.

(SI)

Votre opinion