Publié

SuisseL'OFAC submergée par les requêtes pour les drones

Le flot de demandes a conduit l'Office fédéral de l'aviation civile à arrêter leur traitement il y a quelques semaines.

L'OFAC est dépassée par son propre système d'autorisation de drones.

L'OFAC est dépassée par son propre système d'autorisation de drones.

L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) est submergé par le nombre croissant de requêtes de permission de vol pour les drones. Il ne pourra plus délivrer de licences dans les mois à venir.

En raison de la pénurie de personnel, l'OFAC n'est actuellement plus en mesure de répondre aux demandes d'informations générales par téléphone ou par courriel, écrit-il sur sa page internet. Aucune autorisation ne sera délivrée. Cela exclut toutefois les requêtes des autorités et des polices.

Le flot de demandes a conduit l'Office fédéral à arrêter leur traitement il y a quelques semaines, a déclaré jeudi à la SRF son porte-parole Urs Holderegger. Selon l'OFAC, 50 demandes ont été délivrées durant l'année en cours. Les procédures sont techniquement très compliquées.

Pas avant le printemps

D'une part, il existe différents systèmes de drones que le personnel de l'OFAC doit d'abord apprendre à connaître, a dit à la SRF M. Holderegger. D'autre part, il est question d'un espace aérien qui est aussi utilisé par d'autres, notamment en proximité des hôpitaux et des aérodromes.

L'OFAC espère pouvoir traiter dans les prochaines semaines les demandes déjà reçues. Les requêtes commerciales auraient la priorité. L'Office ne pourra peut-être pas s'occuper des demandes des privés avant le printemps.

Selon l'OFAC, les drones pesant jusqu'à 30 kilos peuvent en principe être utilisés sans licence, à condition que le «pilote» garde à tout moment le contact visuel avec l'avion télécommandé. En outre, les drones ne peuvent pas voler sur les rassemblements de foule.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!