Actualisé 28.10.2019 à 11:23

AllemagneL'Oktoberfest accroît l'effet de serre plein gaz

Selon une étude, la fête de la bière munichoise émettrait 1,5 tonne de méthane, notamment à cause des grillades de saucisses.

par
lematin.ch
Les dégagements humains de méthane ne suffisent pas à expliquer les grosses quantités émises durant la fête.

Les dégagements humains de méthane ne suffisent pas à expliquer les grosses quantités émises durant la fête.

AFP

La bière, ça se rote, mais cela ne suffit pas à expliquer l'incroyable dégagement de méthane qui se produit durant les un peu plus de deux semaines que dure l'Oktoberfest à Munich (cette année, du 21 septembre au 6 octobre). La réponse se trouve plutôt dans les impressionnants chiffres de consommation de la fête de la bière. Les fêtards avalent près de 7 millions de litres de bière (contre 170 000 litres de boissons non alcoolisées), un demi-million de poulets, 250 000 saucisses de porc ou encore 75 000 jarrets de porc. Et évidemment, les appareils pour griller ou chauffer la viande, alimentés au gaz, sont donc susceptibles de forts dégagements.

Pour en avoir le cœur net, rapporte Science, des chercheurs de l'Université technique de Munich sont allés faire des mesures de l'air en 2018. Qu'ils n'ont pu effectuer qu'autour du périmètre de la fête, les organisateurs leur en interdisant l'accès pour des raisons soi-disant de sécurité.

Dix fois plus que Boston

Les résultats, qui vont être publiés dans la revue «Atmospheric Chemistry and Physics», sont impressionnants. L'Oktoberfest dégagerait 1,5 millionde tonne de méthane. Soit 6,7 microgrammes par mètre carré par seconde. Ce qui constitue une émission dix fois plus forte que celle que produit la ville de Boston. Au vu de ces chiffres, les chercheurs recommandent au moins que de telles manifestations soient incluses dans la liste des gros émetteurs de gaz à effet de serre.

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!