Football: L'OM respire, le Bayern cartonne

Publié

FootballL'OM respire, le Bayern cartonne

Marseille a remporté un rare succès en Ligue des Champions, en battant le Sporting (4-1). Munich s'est quant à lui baladé contre le Viktoria Plzen (5-0).

par
Robin Carrel
L’OM fête son succès devant des travées vides.

L’OM fête son succès devant des travées vides.

AFP

Dans le groupe D, les Phocéens ont dû se croire un temps maudits. Car leur début de soirée a ressemblé à beaucoup d'autres dans la compétition, ce mardi. Défait à 16 reprises lors de ses 17 dernières sorties en C1, l'OM qui a dû évoluer devant des travées vides (la faute à des débordements contre Francfort le mois dernier), a pu enfin donner le coup d'envoi avec 20 minutes de retard (la faute au bus des Portugais coincé dans les bouchons) et a encaissé le 0-1 après 51 secondes de jeu seulement (les spécialistes apprécieront), sur une belle frappe enroulée de Francisco Trincao.

Mais ce Marseille-là, 2e de Ligue 1 dans la sillage du PSG et toujours invaincu en Championnat, semble fait d'un autre bois que ses prédécesseurs, bien trop timides sur l'échiquier européen. Les hommes d'Igor Tudor ont tremblé dix minutes, avant de s'engouffrer dans la brèche créée par Alexis Sanchez. Le vétéran chilien est allé au pressing sur le gardien adverse Antonio Adan et a contré son dégagement. Ça a fait 1-1 (13e), ça a enlevé une sacrée pression sur les épaules de ses coéquipiers et ça a fait donner de la voix aux milliers de fans marseillais, qui chantaient sur le parvis du Vélodrome.

Dans la foulée, à peine trois minutes plus tard, Amine Harit a inscrit le 2-1 de la tête sur un centre magistral de Jonathan Clauss. Et comme le portier Adan était définitivement dans une mauvaise soirée (il a été expulsé à la 23e pour une main en-dehors de sa surface), l'OM a pu inscrire le troisième but de la sécurité sur un corner qui a suivi (26e) et évoluer avec un joueur de plus pendant près de trois quarts de la rencontre. Chancel Mbemba a alourdi la marque à la 84e, au terme d’une deuxième période de remplissage.

Le Bayern tranquille

Dans le groupe C, le Bayern Munich a vite chassé ses doutes, pour autant qu'il en reste, après un mois de septembre difficile en Bundesliga. Mais il ne faut jamais douter des Bavarois et la remise en question de leur entraîneur prodige Julian Nagelsmann (35 ans) par les médias allemands semble d'ores et déjà bien loin. Car mardi, contre le Viktoria Plzen, le «Rekordmeister» menait déjà 3-0 après simplement 21 minutes…

Eric Maxim Choupo-Moting est un homme heureux.

Eric Maxim Choupo-Moting est un homme heureux.

AFP

Leroy Sané (7e et 50e), Serge Gnabry (13e) et Sadio Mané (21e) ont expédié les affaires courantes. Le Bayern a ensuite pu faire tourner, histoire d'économiser ses cadres en vue du déplacement chez le Borussia Dortmund, samedi prochain à 18h30. Eric Choupo-Moting en a profité pour corser le score à la 50e. Cela fait 31 matches que Munich n’a plus perdu en phase de poules et c’est encore un record.

Ton opinion