Actualisé

Corée du NordL'oncle de Kim Jong-un aurait été dévoré vivant par 120 chiens

Le détail de l'exécution de Jang Song-thaek fait frémir. Selon une source chinoise, l'homme aurait été jeté nu dans un enclos rempli de bêtes affamées. Une information à prendre au conditionnel.

par
Marion Clément
Jang Song-thaek (à g), l'oncle par alliance de Kim Jong-un (à dr), lors d'un concert à Pyongyang en avril 2013.

Jang Song-thaek (à g), l'oncle par alliance de Kim Jong-un (à dr), lors d'un concert à Pyongyang en avril 2013.

AFP

Le dictateur nord coréen, qui a été scolarisé à Berne, n'en serait plus à une horreur près. Après ses propos glaçants – il a évoqué un «désastre nucléaire» en cas de guerre – diffusés à l'occasion de ses vœux pour la Nouvelle Année, Kim Jong-un semble bien avoir liquidé son oncle avec une barbarie extrême.

Selon la presse chinoise qui cite «une source bien informée», Jang Song-thaek, l'oncle de l'actuel leader, aurait été exécuté en public, dévoré vivant par 120 chiens qui n'avaient rien mangé depuis trois jours.

L'homme de 67 ans, qui fut le mentor de Kim Jong-un lors de son arrivée au pouvoir il y a deux ans, aurait été jeté, nu, en pâture, à une horde de bêtes dans un enclos. Avec lui, cinq de ses plus proches collaborateurs, déshabillés eux aussi et soumis à la même torture. «Les chiens, à jeun, ont été lâchés pour chasser leurs proies jusqu'à ce qu'elles soient complètement dévorées», laissent entendre certains médias chinois.

L'exécution, qui aurait duré une heure environ, a été suivie en direct par le leader suprême et 300 autres spectateurs, probablement choisis pour les faire marcher droit.

Pour rappel, Jang Song-thaek, l'oncle par alliance de Kim Jong-un, avait été accusé par le jeune dictateur de corruption et de trahison, puis exécuté le 12 décembre dernier.

Ton opinion