Mexique: L'ONU s'émeut des meurtres de journalistes

Publié

MexiqueL'ONU s'émeut des meurtres de journalistes

Une délégation de spécialistes de la liberté d'expression allait se rendre au Mexique à la fin du mois.

Des dizaines de journalistes ont été assassinés durant la présidence d'Enrique Peña Nieto.

Des dizaines de journalistes ont été assassinés durant la présidence d'Enrique Peña Nieto.

Keystone

Les Nations unies ont annoncé jeudi qu'une délégation de spécialistes de la liberté d'expression allait se rendre au Mexique à la fin du mois. Des meurtres de journalistes se multiplient dans l'un des pays où la presse a le plus de mal à travailler.

David Kaye, rapporteur spécial sur la promotion et la protection du droit à la liberté d'opinion et d'expression, et Edison Lanza, son homologue à la commission inter-américaine aux droits de l'homme, se rendront lundi dans le pays à l'invitation du gouvernement. Ils y resteront jusqu'au 4 décembre.

«Cette visite est liée à la crise que traverse la presse au Mexique, à la hausse exponentielle de la violence», a déclaré Leopoldo Maldonado, directeur du programme de protection et de défense au sein d'Article 19, un groupe de défense de la liberté d'expression.

Cette visite coïncide avec une vague de violence sans précédent dans le pays d'Amérique centrale où au moins 11 journalistes ont été tués depuis le début de l'année. Au cours des 17 dernières années, 111 journalistes ont été assassinés au Mexique. Plus d'un tiers d'entre eux l'ont été au cours de la présidence d'Enrique Peña Nieto.

L'ONG Reporters sans frontières classe le Mexique à la 147e place sur 180 de son classement de la liberté de la presse, derrière le Venezuela, le Sud-Soudan et le Bangladesh.

(ats)

Ton opinion