Actualisé 13.06.2018 à 21:39

L'ONU va mener de nouvelles consultations

Syrie

La Russie, l'Iran et la Turquie évoqueront lundi et mardi à Genève la création d'un comité constitutionnel dans le pays.

1 / 150
Des dizaines de milliers de civils déplacés sont rentrés dimanche chez eux dans le sud syrien à la faveur d'un accord entre les rebelles et le régime de Bachar al-Assad. (Dimanche 8 juillet 2018)

Des dizaines de milliers de civils déplacés sont rentrés dimanche chez eux dans le sud syrien à la faveur d'un accord entre les rebelles et le régime de Bachar al-Assad. (Dimanche 8 juillet 2018)

Keystone
L'EI annonce la mort d'un fils de son chef en Syrie. (Mardi 3 juillet 2018)

L'EI annonce la mort d'un fils de son chef en Syrie. (Mardi 3 juillet 2018)

Keystone
Plus d'un quart de million de Syriens ont déjà fui l'offensive du régime sur les régions rebelles du sud de la Syrie, selon l'ONU. (Lundi 2 juillet 2018)

Plus d'un quart de million de Syriens ont déjà fui l'offensive du régime sur les régions rebelles du sud de la Syrie, selon l'ONU. (Lundi 2 juillet 2018)

Keystone

L'émissaire de l'ONU sur la Syrie organisera lundi et mardi des consultations à Genève avec la Russie, la Turquie et l'Iran. Les discussions doivent porter sur l'établissement d'un comité constitutionnel, a dit mercredi son bureau.

Le scénario d'un tel comité avait été décidé lors d'une réunion entre ces trois pays. Le gouvernement syrien a récemment envoyé à Staffan de Mistura une liste de 50 noms.

Aucune indication n'a été donnée sur un document similaire de l'opposition.

L'émissaire a mené ces dernières semaines de nombreuses consultations auprès des trois pays attendus dans quelques jours au bout du lac. Les négociations politiques à Genève sur le conflit syrien sont bloquées depuis de nombreux mois.

La question du comité constitutionnel est considérée comme un moyen de faire revenir les parties pour discuter d'une solution d'un conflit qui a fait en sept ans plus de 350'000 victimes.

Assad: les contacts russo-américano-israéliens se poursuivent sur le sud de la Syrie

Le président syrien Bachar al-Assad a assuré que les discussions menées par la Russie étaient «toujours en cours» pour aboutir à un règlement sur l'avenir du sud du pays, accusant Israël et les Etats-Unis d'empêcher un accord négocié.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!