13.03.2015 à 05:41

ControverseL'UDC s'attaque aux sciences humaines

Adrian Amstutz, conseiller national UDC, veut diviser par deux le nombre d’étudiants en sciences sociales. Selon lui, ils ne trouvent pas de travail. Vives réactions.

par
Anne-Florence Pasquier
Il n’est pas utile de limiter les étudiants en sciences sociales, car ils sont plus flexibles sur le marché de travail.

Il n’est pas utile de limiter les étudiants en sciences sociales, car ils sont plus flexibles sur le marché de travail.

UNIL

«Nous avons bien trop de sociologues, de psychologues, d'historiens et d’étudiants en sciences sociales. Il faut que ça change. Ma proposition est d’avoir la possibilité de limiter de moitié leur admission dans les universités», affirme Adrian Amstutz. Pour le conseiller national UDC bernois, «les jeunes feraient mieux de suivre un apprentissage ou une filière où ils pourront trouver un travail. Qu’il y ait un vrai retour sur investissement», ajoute-t-il. Face à sa proposition, relayée par Blick, les réactions vives ne se sont pas fait attendre. A commencer par les milieux universitaires et de la formation.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!