Publié

Proche-OrientL'UE promet une aide «sans précédent» en cas de paix

L'Union européenne apportera à Israël et aux Palestiniens un accès amélioré aux marchés européens en cas de conclusion d'un accord de paix, ont fait savoir lundi les ministres européens des Affaires étrangères.

1 / 49
Catherine Ashton, haute représentante de l'UE pour la politique extérieure, espère donner le signal le plus fort possible pour qu'un accord de paix se produise. (16 décembre 2013)

Catherine Ashton, haute représentante de l'UE pour la politique extérieure, espère donner le signal le plus fort possible pour qu'un accord de paix se produise. (16 décembre 2013)

AFP
John Kerry: «Il faut «résoudre la question des colonies (...) et mettre fin à la présence perpétuelle des soldats israéliens en Cisjordanie.» (7 novembre 2013)

John Kerry: «Il faut «résoudre la question des colonies (...) et mettre fin à la présence perpétuelle des soldats israéliens en Cisjordanie.» (7 novembre 2013)

AFP
Fin juillet 2013, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères John Kerry  parvient à relancer les pourparlers entre les deux camps, après 6 missions dans la région en quatre mois.

Fin juillet 2013, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères John Kerry parvient à relancer les pourparlers entre les deux camps, après 6 missions dans la région en quatre mois.

AFP

Dans un communiqué, les ministres des Affaires étrangères expliquent que l'aide de l'UE portera aussi bien sur la sécurité, que sur le commerce et l'investissement, ou encore sur une collaboration en matière scientifique et culturelle.

«L'UE fournira un programme sans précédent de soutien politique, économique et de sécurité aux deux parties dans le contexte d'un accord final», ont indiqué les ministres réunis à Bruxelles. «Les discussions en cours représentent une occasion unique qui doit être saisie par les deux parties», ajoutent les ministres, sans donner de chiffre sur le montant de l'aide.

«C'est un bon terme, 'sans précédent' (...) il vise à adresser le signal le plus fort possible que nous voulons vraiment voir cet accord se produire», a expliqué à la presse la haute représentante de l'UE pour la politique extérieure, Catherine Ashton. «Nous savons que c'est difficile.»

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a estimé la semaine dernière que les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens pourraient se conclure par un accord au mois d'avril.

Relations tendues

Les relations entre l'Europe et Israël se sont tendues ces dernières années, car Bruxelles manque rarement une occasion de critiquer le gouvernement israélien pour sa politique d'implantation de colonies de peuplement dans les territoires occupés.

En juillet dernier, l'UE a publié des nouvelles règles très strictes sur la façon de distribuer des fonds européens aux organisations israéliennes.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!