Publié

GéopolitiqueL'Ukraine vote pour se rapprocher de l'OTAN

Le parlement a voté au renoncement de son statut de pays non-aligné. La Russie a réagi en dénonçant l'exacerbation du climat.

1 / 131
Kiev doit chercher à convaincre la Cour internationale de Justice lundi que Moscou soutient le «terrorisme». (Lundi 5 mars 2017)

Kiev doit chercher à convaincre la Cour internationale de Justice lundi que Moscou soutient le «terrorisme». (Lundi 5 mars 2017)

Keystone
Le FMI et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire pour verser une nouvelle aide à ce pays en proie à la crise et à la violence. (Samedi 4 mars 2017)

Le FMI et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire pour verser une nouvelle aide à ce pays en proie à la crise et à la violence. (Samedi 4 mars 2017)

Keystone
Un pompier dégage des débris à la suite des bombardements des forces pro-russes. (Image du 25 février 2017)

Un pompier dégage des débris à la suite des bombardements des forces pro-russes. (Image du 25 février 2017)

AFP

Le parlement de Kiev s'est prononcé ce mardi 23 décembre pour le renoncement au statut non-aligné de l'Ukraine et en faveur de démarches pour adhérer à l'OTAN. Un vote dans le contexte de l'annexion par la Russie de la péninsule ukrainienne de Crimée et le conflit en cours avec les rebelles prorusses dans l'est du pays.

L'amendement en ce sens a recueilli 303 voix, soit 77 de plus que le minimum requis pour qu'il puisse avoir force de loi. Et avec seulement huit voix contre. La loi doit désormais être promulguée par le président Petro Porochenko.

Par la voix de son émissaire auprès de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), la Russie a parlé d'un choix «inamical» qui va «ajouter aux nuisances» dans les relations entre Kiev et Moscou.

Confrontation exacerbée

La décision est «contre-productive» et n'aboutira qu'à «exacerber le climat de confrontation», a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères. La loi votée par le Parlement ukrainien est «absolument contre-productive, elle donne l'illusion qu'elle permettra de résoudre la profonde crise interne que traverse l'Ukraine.

Il faut enfin arrêter d'exacerber le climat de confrontation», a déclaré Sergueï Lavrov dans des propos diffusés par la télévision publique russe.

(ats, afp)

Ton opinion