Maltraitance: L214 s'attaque aux poulets gavés d'antibiotiques
Actualisé

MaltraitanceL214 s'attaque aux poulets gavés d'antibiotiques

L'association de protection animale vient de sortir une nouvelle enquête visant la communication mensongère du volailler «Maître Coq».

par
K.A.

L'association de protection animale française L214 vient de sortir une nouvelle enquête visant la communication mensongère du volailler «Maître Coq». La vidéo de l'association de protection animale montre l'élevage industriel de poulets qui reçoivent de manière systématique et préventive des antibiotiques.

Obèses, les pauvres bêtes ne tiennent plus debout pour atteindre l'abreuvoir. Elles connaissent de sérieux problèmes respiratoires causés par l'ammoniac dégagé par leurs déjections non ramassées. Pourtant, le site de la marque française «Maître Coq» – alimentée par cet élevage de Saint-Fulgent en Vendée – assure que «l'animal et son bien-être sont le cœur du métier de volailler». Il est également prétendu que «les éleveurs rendent visite aux volailles plusieurs fois par jour et recourent aux antibiotiques seulement en cas de force majeure (...) après un diagnostic vétérinaire approfondi qui permet de cibler le traitement en lien avec l’agent infectieux identifié».

Mais la réalité est toute autre. Attention à la dureté des images.

Votre opinion