Football: La 1re ligue se prépare à une pause forcée

Publié

FootballLa 1re ligue se prépare à une pause forcée

A ce jour, six matches du week-end à venir sont déjà reportés. Mais les mesures que Vaud et Genève doivent annoncer vendredi pourraient accélérer l’arrêt provisoire de la compétition.

par
Nicolas Jacquier
En travaux depuis ce printemps, le stade d’Yverdon doit accueillir ce samedi le match entre le leader de Promotion League et Breitenrain.

En travaux depuis ce printemps, le stade d’Yverdon doit accueillir ce samedi le match entre le leader de Promotion League et Breitenrain.

Keystone

Coincée entre le monde professionnel (Swiss Football League) et celui des amateurs, la première ligue est la troisième composante de l’Association suisse de football. Cela concerne pas moins de 58 clubs - soit 16 équipes en Promotion League ainsi que trois groupes de 14 équipes en 1re ligue dite classique.

Si quatre rencontre prévues ce week-end ont déjà été reportées de ce côté-ci de la Sarine - Carouge - Sion M21, Olympique de Genève - La Chaux-de-Fonds, Martigny - Team Vaud et Bassecourt – Delémont - , la question se pose de savoir si l’on va pouvoir continuer à jouer face à l’explosion de la pandémie.

«Chacun est bien conscient que cela devient de plus en plus compliqué de poursuivre»

Roman Clavadetscher, président de la 1re ligue à l’ASF

Cette question centrale occupe bien évidemment les pensées de Roman Clavadetscher, le patron de la 1re ligue. «Tant que l’on peut le faire, dit-il, on va continuer à jouer Mais chacun est bien conscient que cela devient de plus en plus compliqué de poursuivre. Tout le monde observe l’évolution de la situation avec inquiétude. Les chiffres ne sont pas rassurants…»

Pour le moment, ce sont les clubs valaisans (qui n’ont plus le droit de s’entraîner depuis ce mercredi) qui sont bien évidemment les plus impactés. Mais la décision du Conseil d’Etat valaisan pourrait faire boule de neige et précipiter la suspension des différents championnats. «Il s’agirait en quelque sorte de faire alors une pause hivernale avancée, dans l’espoir de pouvoir reprendre la compétition au printemps.»

Présente sur tout le territoire helvétique

Si Vaud et Genève, après Neuchâtel, Fribourg et le Jura, pourraient imiter le Valais ce vendredi déjà, Roman Clavadetscher attend surtout une prise de décision forte du Conseil fédéral afin d’unifier les actuelles disparités cantonales.

«Les clubs romands sont aujourd’hui les premiers concernés, reprend notre interlocuteur. Mais il ne faut pas oublier que la première ligue se dispute à l’échelle de toute la Suisse. Pour ce qui nous concerne, une décision des autorités fédérales ne serait pas un mal. Ce qui complique aujourd’hui les choses, c’est que chaque canton impose des décisions qui peuvent être disparates d’une région à l’autre du pays.»

A titre indicatif, les rencontres Dietikon – FC Linth et Paradiso – Gossau (groupe 3) ont elles aussi été renvoyées en raison de cas de Covid-19 affectant l’un ou l’autre des protagonistes.

On va donc encore probablement jouer ce week-end sur les terrains de Promotion League et de 1re ligue. Mais cela risque d’être la dernière journée avant une longue pause forcée

Ton opinion

3 commentaires