Publié

VoitureLa 2CV va renaître de ses cendres

Une Deuche moderne sera produite dès l’an prochain. Inspirée de la philosophie de la célèbre Citroën, elle a peu de chances de ressembler à son aïeule.

par
Sébastien Jost
Claude Hermans, membre du 2?CV Club Suisse romande, possède une dizaine de 2?CV. Pour lui, elles sont inégalables.

Claude Hermans, membre du 2?CV Club Suisse romande, possède une dizaine de 2?CV. Pour lui, elles sont inégalables.

Sabine Papilloud

Elle a été produite à plus de 5 millions d’exemplaires dans le monde. La 2 CV de Citroën est une des voitures mythiques du XXe siècle. Sa production s’est arrêtée en France en 1988, mais la toute dernière Deuche est sortie d’une usine portugaise le 27 juillet 1990. Un déchirement pour tous les fans de cette bagnole increvable. Mais une lueur d’espoir est apparue chez les accros puisque Citroën a annoncé en marge du Mondial de l’automobile de Paris qui s’est ouvert ce week-end qu’elle ressuscitait le mythe.

La nouvelle version de la 2 CV sera produite en Espagne, à Madrid pour être précis, l’année prochaine et disponible à l’achat dès 2014. La gueule de celle qui succédera à la vénérable grand-mère est bien entendu classée secret-défense. Mais la nouvelle version sera «une voiture simple, économique, moderne, à un prix abordable», a ainsi expliqué le directeur général de Citroën, Frédéric Banzet, au site Internet du journal financier La Tribune. La philosophie ludique de la future 2 CV serait inspirée de celle du concept-car C-Cactus sans y ressembler, a indiqué le patron de la marque au chevron. Pas impossible alors qu’elle ait un look proche de celui de la Revolte, un autre prototype de Citroën, présentée en 2009, et qui reprenait les traits de la 2 CV. Compacte, la future voiture sera destinée au marché européen.

Si l’annonce a surpris les spécialistes, personne ne croit véritablement à la renaissance de la Deuche. «La 2 CV est techniquement inimitable, réagit Claude Hermans du 2 CV Club Suisse romande qui compte 400 membres. Elle possède une suspension qui n’a jamais été égalée, d’où sa tenue de route exceptionnelle et tout est mécanique. Ce qui rend cette voiture presque indestructible et tout le temps réparable.» L’homme de 56 ans qui possède une dizaine de 2 CV, dont 3 en état de marche, est donc plutôt sceptique. «Que pourra faire Citroën si ce n’est reprendre vaguement la forme de la 2 CV, se demande-t-il. Et puis il ne faut pas oublier que le seul défaut de cette incroyable voiture est la sécurité. Une nouvelle version devra forcément prendre en compte cet élément et apporter des améliorations.» Quitte à en perdre tout son charme?

Votre opinion